Vente de ndd ou création de site suite à un achat sur le premier marché ?

Maitre Sioux

Nouveau WRInaute
Bonjour à tous,

La pertience des analyses des membres de ce forum m'a poussée à m'inscrire aujourd'hui pour poster mon premier message. Les heures de lecture passées sur ce forum depuis plusieurs mois se sont averées très enrichissantes, et je souhaiterais donc bénéficier de votre aide sur le point suivant :

J'ai acquéri il y a 1 semaine, par curiosité, 7 noms de domaines sur le site d'OVH.com.
Je voulais initialement réserver un ndd pour un projet associatif que j'ai depuis un moment, puis je me suis pris au jeu en achetant 6 autres noms libres en .com que je trouvais plutôt porteurs, initialement pour créer un ou deux sites supplémentaires.
Lorsque je fais une évaluation sur le site de vente sedo ou évaluationdomaines.com ces derniers estiment 2 de ces noms à plus de 2000€, les 4 autres étant donnés entre 200 et 900 €.

Questions :

1) Que valent ces estimations ?
2) Existe t-il des acheteurs potentiels sur ce genre de plate-forme de vente (sedo) ou est-ce utopiste d'espérer en tirer le moindre centime?
3) Que est selon-vous le meilleur moyen de vendre ces ndd ? Mini-site vitrine ? Démarche directe de endusers bien ciblés ?

Je tiens à préciser que j'ai initialement réservé ces ndd dans un but de création de futurs sites (informatifs, annuaires etc..) et non pas de revente, mais j'avoue que le potentiel prix de vente m'incite à envisager les choses autrement...
Ces ndd ne sont composés que de mots courants simples et sans tirets et ne sont pas assimilables à une quelconque marque existante. Ces noms sont de la forme "activité"+"localité".com (exemple)

Je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de pratique, et l'idée de base était de construire quelque chose sur une idée originale ce qui amène ma dernière question :

4) Peut-on espérer atteindre le montant de la revente des ndd ( au terme de plusieurs mois de boulot ) en créant un site bien fait, avec un contenu de qualité ?
Sachant que je suis novice en termes de création de site, de référencement, et que les languages d'écriture sont pour moi un autre monde.


Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et espère pouvoir trouver les réponses à mes questions.
 

Roland1

WRInaute discret
Suffit de les mettre sur Sedo et tu verras bien. Tout dépend de l'intérêt des personnes en face pour ces ndd.

En fait c'est assez simple tu vas sur Sedo et tu regardes ndds qui ont des enchères et t'essayes de comparer avec tes ndds.
Est ce qu'ils valent vraiment la peine ?

Tu sais qu'il existe aussi des sites qui donne la valeur de compte twitter. Bref tout ça pour donner envie aux gens de faire de l'argent facile (alors que l'argent facile ça n'existe pas, même pour ceux qui vendent des ndds)
 

Doc Lecter

WRInaute occasionnel
Sup,

Acheter un NDD pour le revendre c'est de la spéculation, perso je n’adhère pas du tout.

Par contre il m'est déjà arrivé de vendre des blogs NDD inclus, quand je fais un blog c'est que j'ai un projet derrière, et si j'estime que le trafic est insuffisant pour ledit projet, je le revend à une personne qui à déjà sa e-boutique.

C'est la meilleure soluce à mon avis
 

Maitre Sioux

Nouveau WRInaute
Bonjour et merci de vos réponses.

J'estime avoir suffisamment travaillé pour savoir que l'argent facile n'existe pas, sur ce point là, pas de doutes possibles... et c'est pourquoi si ces 6 ndd valent vraiment le prix de l'estimation, je ne peux pas me permettre de les garder pour monter un site foireux sans interêt.

Cependant, je suis sceptique quant aux montants de ces évaluations, quelle est votre expérience de ce genre de ventes ? Les prix des acheteurs suivent ils les estimations ?

Ensuite, quelle valeur potentielle peut avoir un site tel que : "activité"+"localité".com une fois developpé et un minimum référencé ? (s'agissant d'un type d'activité touristique dans une région très touristique ).
En clair cela vaut-il la peine de travailler dur plusieurs mois + de payer un hébergement pour gagner une somme de X € ( que je ne suis pas cable d'évaluer ) par an ou vaut-il mieux vendre le ndd directement pour une somme honnête ? ( située aux alentours de 250-350 € dans ce cas précis)

Je suis désolé si la question peut paraitre stupide mais je manque d'expérience et de Rex sur cette question.
 

Doc Lecter

WRInaute occasionnel
Si tes NDD sont en com, keyword concurrentiel, anglophone, de 4 lettres, ou encore de 5 lettres mais avec une signification.

Tu peux espérer en tirer qq chose.

Si tu ne remplis pas une de ces conditions, ton NDD vaut le prix que l'a payé environ 10€ :wink:
 

Maitre Sioux

Nouveau WRInaute
Mes ndd sont en .com, francophones, en lien avec des mots clefs fréquemment recherchés. J'en conclu que l'on peut se fier aux estimations proposées par ce type de site.

Je serais curieux d'avoir d'autres retours de domaineurs concernant sedo et la meilleure manière de vendre efficacement. Enchères? Prix fixes ? Démarche directe auprès de end user le cas échant ?
Concernant ce dernier point, je vois mal comment procéder : " Bonjour, vous êtes un camping ardêchois ? Je propose de vous vendre un superbe package composés de capimgardeche.com camping-ardeche.com etc.... attention vos concurrents m'ont déjà fait une offre" Ca fait un peu racket organisé non ?
 

manolobelge

WRInaute discret
bonjour Maître Sioux,
pour répondre clairement à ta question, les évaluations Sedo ne valent absolument rien. Pas plus qu'Estibot, Valuate, etc.
Evaluationdedomaine.com est (un tout petit peu) plus pertinent.
Les ndd que tu as enregistrés étaient libres car personne n'en voulait. Ils sont invendables sur le second marché, quel que soit le prix, sauf énorme coup de chance. Cela fait des années qu'il n'existe plus le moindre nom de domaine ayant une valeur de marché disponible à l'enregistrement. Dès qu'un nom de domaine de qualité expire, il est automatiquement enregistré par des robots. Les domaineurs ont des outils sophistiqués pour identifier les ndd à potentiel et vu le coût d'enregistrement (6 euros), ils ne laissent rien passer qui pourrait avoir un début de potentiel.
Si tu développes ces ndd, ça ne changera rien, un nom de domaine qui n'a pas de valeur n'en a pas plus quand il développé. La valeur que tu lui donneras sera celle du trafic et des revenus générés, du nombre de liens entrants, etc.
 

manolobelge

WRInaute discret
Maitre Sioux a dit:
Je serais curieux d'avoir d'autres retours de domaineurs concernant sedo et la meilleure manière de vendre efficacement. Enchères? Prix fixes ? Démarche directe auprès de end user le cas échant ?
Concernant ce dernier point, je vois mal comment procéder : " Bonjour, vous êtes un camping ardêchois ? Je propose de vous vendre un superbe package composés de capimgardeche.com camping-ardeche.com etc.... attention vos concurrents m'ont déjà fait une offre" Ca fait un peu racket organisé non ?

Sedo est (devenu) un fiasco total. Si tu regardes les enchères du moment, il n'y a en général pas la moindre vente de ndd en français. Tout au plus 1 ou 2 à un moment T. Sedo dit que maintenant les achats sont à prix fixes, mais ils publient les ventes et c'est dérisoire pour la partie francophone.
pour vendre efficacement, il n'y a pas de recettes. Contacter les endusers ne sert à rien car ils n'achètent que lorsqu'ils ont un besoin et ça serait bcp de chance que l'offre tombe pile poil à ce moment-là. 99 % des camping ardechois ne verront aucun intérêt à enregistrer camping-ardeche.fr et évidemment encore moins s'il faut payer des centaines ou milliers d'euros.
 

Maitre Sioux

Nouveau WRInaute
Manobelge, c'est ce que j'appelle une réponse claire, merci.
Je n'ai jamais espéré faire fortune avec ça, mais je pensais qu'avec le nombre de ventes quotidiennes que je peux voir sur sedo pour des ndd plus que banals, ( 1 offre à 1600 usd aujourd'hui pour myecoupon.com ou 650 € ppur cannabinoide.de ...?!) j'aurais peut être pu tirer quelque chose des miens. Comme ce n'est apparement pas le cas, je vais tenter de reprendre mon idée de base en developpant ces sites pour le plaisir. Le reste viendra après.
Le domaining n'aurait donc plus d'avenir mis à part l'achat/revente sur le second marché avec de petites plus values?
 

manolobelge

WRInaute discret
de rien Maître Sioux
Maitre Sioux a dit:
je pensais qu'avec le nombre de ventes quotidiennes que je peux voir sur sedo pour des ndd plus que banals, ( 1 offre à 1600 usd aujourd'hui pour myecoupon.com ou 650 € ppur cannabinoide.de ...?!) j'aurais peut être pu tirer quelque chose des miens.
par rapport aux millions de ndd en vente sur Sedo, il y a forcément tout le temps quelques jolies ventes difficiles à expliquer. Mais elles restent très rares, sans compter les cas (très minoritaires) de blanchiment, enchères bidons et autres mauvaises pratiques.

Le domaining n'aurait donc plus d'avenir mis à part l'achat/revente sur le second marché avec de petites plus values?
On ne retient du domaining que les succès stories. Mais en fait, même au meilleur moment (début des années 2000), les investisseurs en noms de domaine ont majoritairement perdu de l'argent. Le cybersquatting * a quand a lui bien marché jusqu'à la fin des années 2010, mais c'est aujourd'hui devenu sans intérêt financièrement, pour plein de raisons.
Sur le marché francophone, personne ne vit réellement du domaining, et ceux qui en tirent des revenus (essentiellement les 3 ou 4 meilleurs snapers) ne gagnent pas davantage que s'ils exerçaient une autre activité. On peut, avec beaucoup d'expérience, les bons outils et des moyens financiers permettant de saisir les opportunités dans les enchères ou sur le second marché, se constituer un portefeuille avec une valeur potentielle intéressante. Mais ça reste hypothétique et absolument pas liquide.

* Même si sur WRI des tas de membres ne comprennent pas la différence, le domaining s'intéresse aux noms de domaine génériques (voiture.fr, bateau.com) ou brandable (moncredit.fr, vacances-online.com...) et le cybersquatting au détournement de marques.
 

Leonick

WRInaute accro
juste un rappel : un ndd libre il y a une semaine n'intéresse personne, donc 1 semaine après, il n'intéressera personne de plus. Alors ça c'est au prix du ndd traditionnel, mais au prix d'un domaineur (même occasionnel), encore moins. Déjà que les domaineurs ont encore sur les bras plein de ndd qu'ils n'arrivent pas à revendre, alors ceux que les domaineurs n'ont pas acquis :roll:
 

Discussions similaires

Haut