Comment lutter contre les (très) grands sites de vente en ligne?

HYPERTHAL

WRInaute occasionnel
Bonjour à toutes et à tous,

Voici plus précisément ma question.

Si je veux référencer ma modeste boutique sur le mot-clé "barbecue a gaz", je dois lutter contre des géants comme "twenga" qui, pour le même mot-clé, affiche sur leur site 1900 occurrences de l'expression, et pointe vers 170 boutiques différentes. C'est grâce à ça que lui et ces copains géants sont en première page.
Alors, ce n'est pas avec mon linking (même réalisé progressivement sur des sites de bonne qualité) et les quelques mots-clés habilement glissés dans mes balises, url, que je vais lutter...?
On m'a déjà répondu que une dizaine de mots-clés plus modestes pourraient m'amener à un résultat équivalent au gros mot-clé visé (principe de la longue traîne). Mais au fond, on est une cinquantaine de petits à se battre sur les restes. Et c'est certains ont un NDD comme "barbecue-gaz", "barbecue-plancha", et un référencement équivalent au mien.
N'y aurait-il pas un autre principe qui me permettrait de rivaliser avec les gros sites sur le mot-clé concurrentiel pour lequel je me bats? Combien d'années avant d'espérer me retrouver en première page?

Merci d'avance pour toutes vos réponses
 

Madrileño

Membre Honoré
HYPERTHAL a dit:
Si je veux référencer ma modeste boutique [...]
Votre modeste boutique ou la boutique d'un client ?
HYPERTHAL a dit:
N'y aurait-il pas un autre principe qui me permettrait de rivaliser avec les gros sites sur le mot-clé concurrentiel pour lequel je me bats? Combien d'années avant d'espérer me retrouver en première page?
Il y a différentes manières mais cela dépend des sites et pour savoir combien de temps pour être en première page cela dépend et du site et du mot-clé.
 

HYPERTHAL

WRInaute occasionnel
Il s'agit de celle d'un hypothétique client, puisque la boutique n'existe pas encore. Sans cela j'aurais mis une url précise pour obtenir des conseils précis.
En fait, on me consulte actuellement pour une demande précise:
- investir dans une boutique en ligne sur une thématique aussi concurrentielle est-il encore rentable...? Peut-on espérer se positionner sur un mot-clé comme "barbecue a gaz" sans se ruiner en référencement?
J'ai donc conseillé à la personne de faire une étude de marché préalable, mais les premiers résultats ne sont pas encourageants. Un site comme "twenga" n'est qu'un exemple parmi de nombreux autres géants, et à vrai dire, je serais enclin à lui conseiller d'ouvrir plusieurs sites positionnés (3 par exemple) sur des niches précises, avec un ndd précis lui aussi, pour espérer se positionner là-dessus.
Mais est-ce éthique d'ouvrir plusieurs sites hyper-spécialisés? Au fond, ouvrir une seule boutique et lancer une marque semble demander un investissement supérieur à l'ouverture de trois sites hyper-spécialisés, avec un ndd qui serait un mot-clé... c'est à ce propos que je vous consulte tous...
 

blman

WRInaute accro
Il y a pleins d'autres outils pour créer du traffic sur une boutique que le référencement : comparateurs de prix, affiliaton, achat de mots clé, ... Le gros avantage avec les outils de web analytics dont on dispose (comme GG analytic), c'est qu'on peut savoir si tel ou tel outil est rentable ou non.

Après, bien sûr, il faut bosser le référencement car c'est un traffic qui ne coute pas cher. Mais si c'est impossible, je conseillerais de bien se centrer sur les outils que j'ai cité précédement et de bien analyser le ROI.
 

Marie-Aude

WRInaute accro
Il est tout à fait possible d'être rentable sur des niches.
La stratégie est simple :
générer du trafic par la long tail et adwords pendant un premier temps
faire un travail de ref sérieux (et la multiplicité des ndd à mots clés n'en fait pas partie, ce n'est pas une question d'éthique, mais d'efficacité)
il est possible de monter en première page sur des mots clés extrêmement concurrentiels, mais il faut du temps et des efforts.

A votre client de savoir "combien" il peut investir, et à lui de voir.
 

Gorapat

WRInaute impliqué
Il y a assez de trafic sur GG pour, heureusement, alimenter aussi les plus petits sites. Je pense qu'il est préférable de raisonner en terme de réseau de sites qu'en terme de site unique et surtout de raisonner en terme de niches et de sous niches. Perso, si je me lance dans le barbecue a gaz, j'essayerais de prendre plusieurs dizaines de ndd, de monter un annuaire dédié, des blogs en rapport... Au bout d'une bonne année, je ne serais peut-être pas sur la première page, mais la force de mon réseau pourrait suffir à dégager un volume de prospects intéressant.
 

Daddyref

WRInaute occasionnel
Bonjour,
C'est difficile de répondre à la question de la rentabilité.
C'est un calcul à faire, combien tu va dépenser et combien tu va gagner et cela sur plusieurs mois voir années.
Le secteur est concurrentiel donc il faudra investir beaucoup d'argent pour arriver à positionner le site.
Je pense que tu devrais partir d'une position dans les SERP et essayé d'en déduire un CA / au cout de la position.
Par exemple, tu vises dans un premier temps la 10ème position, Si tu était 10ème tu gagnerais environ 10000 visiteurs/mois soit avec un taux de 1% de conversion soit 100 clients/mois, qui ont un panier moyen de 30 euros soit 3000 euros/mois.
3000 euros/mois de CA est'il correcte par rapport au budget que tu prévois de dépenser ?
Ca c'est le boulot du référenceur :)
 

HYPERTHAL

WRInaute occasionnel
Merci pour toutes ces suggestions.
Se présente donc à lui plusieurs directions à suivre. La stratégie axée sur l'annuaire dédié, un chapelet de sites avec des ndd spécialisés me paraît difficile à tenir (du point de vue de la dispersion en temps). En fait, la création d'une vraie boutique en ligne (création + design) qu'on référencerait parallèlement à une campagne adwords (référencement naturel+adwords), demande un investissement réellement considérable, et au fond je crois que le nombre de visiteurs et le taux de conversion doivent être revus à la baisse. Je me lance donc dans les calculs savants...
Merci!
 

Gorapat

WRInaute impliqué
Dans tous les cas, si le client veut des résultats, il faut du budget et du temps, qu'il s'agisse de SEO ou de SEM.
Perdre de l'argent pour en gagner...
 

Daddyref

WRInaute occasionnel
Tout a fait, le référencement c'est du marketing.
Il faut savoir dépenser de l'argent pour en gagner derrière ( enfin j'espère )
 

blman

WRInaute accro
Daddyref a dit:
Tout a fait, le référencement c'est du marketing.
Il faut savoir dépenser de l'argent pour en gagner derrière ( enfin j'espère )

Sauf qu'en référencement, tout est incertain : on ne peut ni prévoir des positions, ni en garantir la pérennité. Je trouve très risqué de se lancer dans une boutique en ligne aujourd'hui en intégrant le référencement comme outil marketing (et encore plus comme seul outil marketing).
 

HawkEye

WRInaute accro
+1 Bruno !

L'optimisation doit être pensée dès le départ pour garantir le meilleur positionnement possible, mais pour une boutique, se baser sur le positionnement comme seul levier pour rentabiliser le site serait insensé.

Référencement de base (sur une optimisation bien ficelée), Marketing, Social Marketing, et quand ça commence à tourner, la seconde couche "référencement" pour s'offrir du bonus "variable" ;)
 

Leonick

WRInaute accro
et ne pas oublier que le positionnement est une chose, mais qu'ensuite tarifs et services sont un grand point. Les gros ecommerce ont des tarifs fournisseurs leur permettant de marger plus fort et, éventuellement, de proposer un prix plus faible à l'internaute, ils peuvent utiliser des points relais pour déposer les colis, etc...
est-il capable de s'aligner, aussi, sur ça ?
car sinon, point de salut
 

Madrileño

Membre Honoré
Il y a beaucoup de critères comme on peut le constater pour savoir si c'est possible ou pas. Mais chaque personne aura au final une opinion différente.
 

HawkEye

WRInaute accro
Une boutique spécialisée conserve généralement sur les majors l'avantage du service client et du SAV. Même si on sort du cadre purement SEO, c'est une dimension qu'il ne faut pas négliger d'un point de vue marketing.
 

sube59

Nouveau WRInaute
Bonjour,
Nous avons le même problème, mais pour un site d'habillement, donc avec pour concurrence les énormes La Redoute, 3 suisses... A force de temps, de mot clés habillement trouvés et répétés, d'argent, on va finir par y arriver j'espère!
 

amavé

Nouveau WRInaute
HawkEye a dit:
Une boutique spécialisée conserve généralement sur les majors l'avantage du service client et du SAV. Même si on sort du cadre purement SEO, c'est une dimension qu'il ne faut pas négliger d'un point de vue marketing.

Exact. Et j'irai même plus loin en disant qu'un bon SAV rend le client heureux et un client heureux recommande votre boutique ! Par le bouche à oreille ou... avec de jolis backlinks !

Pour la rentabilité, d'après ma petite expérience, une boutique qui passe de la 3ème à la 1ère position augmente déjà son CA de 30% à 40%... Quand tu en arrives là, ton client a largement de quoi te rémunérer... Ca prend du temps certes mais on savait en se lançant dans le réf qu'on allait galérer un peu longtemps avant de voir les résultats :wink:

Il faut peut-être penser à ton mode de rémunération pour que ce soit rentable pour toi et pour lui (% sur CA ou commission fixe...).
 

Leonick

WRInaute accro
amavé a dit:
Exact. Et j'irai même plus loin en disant qu'un bon SAV rend le client heureux et un client heureux recommande votre boutique ! Par le bouche à oreille ou... avec de jolis backlinks !
s'il en a eu besoin du sav, sinon...
et puis, entre un gros site e-commerce, qui a son propre service sav agréé par les marques et un petit e-commerce qui doit passer par le circuit normal (avec tous les frais et délais inhérents), je ne sais pas si l'internaute y est gagnant. Et encore moins si le e-commerçant y est gagnant.
Car c'est ça la question à se poser : vais-je réellement gagner quelque chose avec mon site ? ai-je la place et les moyens financiers d'avoir du stock ? si non, je risque d'être en rupture de stock alors que l'internaute m'a déjà payé, ou alors le grossiste augmente ses prix, etc...
 

blman

WRInaute accro
amavé a dit:
Pour la rentabilité, d'après ma petite expérience, une boutique qui passe de la 3ème à la 1ère position augmente déjà son CA de 30% à 40%...

D'après la mienne, c'est faux. Evidemment qu'un bon positionnement est toujours positif et bénéfique (voir essentiel).
Mais de là à faire une augmentation de 30 à 40%... Comme d'habitude, ça dépend du potentiel de chaque mot clé, chaque cas est différent. Une telle augmentation devrait poser des questions : Est-ce que c'est parce que le potentiel du site est, à la base, sous exploité ? Est-ce que les autres canaux ne seraient pas eux-même sous exploité ? Là, je m'interroge fortement...

De mon côté, en combinant mes requêtes cibles avec des termes comme "achat, acheter, vente, prix, ...", censés être déjà un 1er pas vers un processus d'achat, j'ai pu constaté sur plusieurs sites que :
- le référencement est, dans mon cas, toujours le canal qui génère le plus de traffic
- le référencement est, dans mon cas, toujours le canal qui a le plus faible taux de conversion

Après, ce sont des chiffres à analyser.
Chaque cas est différent, et la manière d'analyser les choses diffère d'un marketeux à l'autre, d'un objectif à l'autre...
 

amavé

Nouveau WRInaute
Leonick a dit:
Car c'est ça la question à se poser : vais-je réellement gagner quelque chose avec mon site ?

Ben ça c'est quand même LA question de base que n'importe quel commerçant se pose s'il est normalement constitué... je trouve que c'est un peu enfoncer les portes ouvertes de dire cela car si l'on se lance dans la création d'une e-boutique, c'est pour gagner de l'argent... (oui les problèmes de stockages, de commandes existent...) Et un SAV pour une e-boutique qui démarre peut très bien être assuré par une personne ayant des compétences en secrétariat/vente, même à mi-temps. Je n'invente rien, je ne fais que constater ce que j'ai pu voir dans mes expériences donc...

blman a dit:
D'après la mienne, c'est faux. Evidemment qu'un bon positionnement est toujours positif et bénéfique (voir essentiel).
Mais de là à faire une augmentation de 30 à 40%... Comme d'habitude, ça dépend du potentiel de chaque mot clé, chaque cas est différent. Une telle augmentation devrait poser des questions : Est-ce que c'est parce que le potentiel du site est, à la base, sous exploité ? Est-ce que les autres canaux ne seraient pas eux-même sous exploité ? Là, je m'interroge fortement...

Tu as tout à fait le droit de t'interroger ! Le doute est positif... J'avance ces exemples pour prouver que oui, il est possible se positionner sur des termes très concurrentiels et qu'une e-boutique peut devenir très lucrative dès lors qu'elle bénéficie d'un référencement correct (pour ma part, dans le cas de cette e-boutique, le référencement est devenu un réel outil marketing, le proprio a d'ailleurs arrêté de faire de l'adwords). Alors contenu sous exploité ? Non, le contenu a juste évolué, il s'est enrichi et grâce au référencement cette boutique a atteint la 1ère place (coque iphone). Une augmentation de 30 à 40% du CA ? Oui, c'est bien ce qui s'est passé. Pas seulement grâce au référencement comme je le dis plus haut, grâce à une boutique régulièrement mise à jour, à des promotions attractives, à un stock renouvelé... (les autres canaux dont tu parles ?)


Comme tu le dis blman, "chaque cas est différent". :!:
 

amycolle

Nouveau WRInaute
J'ai eu à me charge du référencement d'une boutique en ligne, certes nous n'avions pas la même thématique. Mais je m'en suis bien sorti en utilisant des mots clés très simples pas trop courts ni très longs. Des mots clés faciles à retenir et que les internautes tapent la plupart du temps. Au final je me suis très bien positionné sur Google.
 

JanoLapin

WRInaute accro
en général, c'est souvent l'inverse: plus il y a de concurrence, plus les marges fondent, tu ne crois pas ?
 

Discussions similaires

Haut