Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

La commande site: n’est pas fiable pour étudier les backlinks

Les personnes qui s’intéressent au référencement connaissent souvent 2 commandes spéciales de Google : site: et link:. Par contre, je lis régulièrement une fausse astuce permettant en théorie de lister les backlinks d’une page à l’aide de la commande site:. Cet article a pour objectif de rappeler les différences entre ces deux opérateurs.

La commande link:

La commande link: permet de lister des pages qui font un lien vers une page donnée (on appelle ça des backlinks). Ainsi, la requête [link:www.example.com] envoie une liste de pages faisant un lien vers la page (les crochets ne font pas partie de la requête, ils servent à la délimiter dans cet article). Notez que http:// n’est pas obligatoire, par contre il ne faut surtout pas mettre d’espace avant ou après les deux points (c’est le sujet de cet article…).

Le gros problème de cette commande est qu’elle est bridée ! Google l’a avoué : étant donné que l’immense majorité des utilisateurs ignore même son existence, à quoi bon viser l’exhaustivité ? Il s’agit sans doute d’une réponse officielle, mais depuis des années je pense que la raison officieuse est que Google ne souhaite pas que l’on puisse analyser trop en détails le netlinking d’une page (cela révèle en effet beaucoup de choses sur l’algorithme de Google).

Les backlinks dans Google Search Console

Certes, Google propose une bonne alternative dans ses outils pour webmasters : il est possible d’obtenir une liste de backlinks bien plus proche de la réalité (il peut y a avoir un rapport de 1 à 1000 dans le nombre de résultats renvoyés par la commande link: et par Google Search Console). Mais il faut avoir le contrôle sur le site dont on cherche les backlinks, ce qui réduit considérablement les analyses possibles et empêche notamment l’analyse concurrentielle.

La (fausse) solution de la commande site:

Les commandes link: et site:Pas de problèmes disent certains, il existe une astuce avec la commande site:, qui permet de lister des backlinks que l’on ne trouve pas (forcément) avec la commande link:. La technique consiste à taper site: suivi d’un espace puis de l’URL de la page à analyser. Pour reprendre l’exemple précédent, voici la requête à taper : [site: www.example.com].

En effet, il suffit de faire le test : avec la plupart des pages, cette requête renvoie bien plus de résultats que la commande link:. Mais les pages listées dans les résultats ne font pas forcément un lien vers la page étudiée ! L’explication est très simple : la commande site: n’a pas été prévue à la base pour lister des pages mais pour restreindre une requête traditionnelle sur un site web particulier. Pour l’utiliser, il faut suivre la syntaxe suivante : [mots recherchés site:www.example.com] pour chercher des pages du site www.example.com pertinentes pour les mots recherchés. Par exemple, [joconde site:www.louvre.fr] renvoie les pages du site du Louvre les plus pertinentes selon Google pour la requête joconde.

En tapant [site: www.example.com], on ne respecte pas la syntaxe de la commande site:, qui n’autorise pas d’espace avant ou après les deux points. On ne fait rien d’autre que demander à Google de lister les pages pertinentes pour les mots site, www, example et com. En clair, les pages qui contiennent dans le texte de la page les 3 mots www, example et com sont susceptibles d’être bien positionnées pour cette requête. Les pages qui contiennent exactement l’expression www.example.com le sont encore plus. Mais rien ne dit que ce texte est cliquable ! Il peut s’agir simplement d’un texte qui donne l’adresse d’un site mais sans faire de lien (ce qui est assez mesquin bien que parfois justifié). J’exploite cette idée dans mes audits de backlinks en cherchant justement ces pages qui font de simples citations mais pas de liens. L’objectif est bien entendu de contacter le webmaster de ces pages pour voir si un lien ne peut pas être fait.

Parfois, les pages trouvées grâce à cette astuce font effectivement un lien, c’est la raison pour laquelle on parle régulièrement de cette technique dans notre forum de référencement

La meilleure solution pour trouver des backlinks ? Utiliser le plus d’outils possibles listant des backlinks et les combiner en supprimant les doublons. C’est en tout cas ce que je fais avec mes outils de référencement maison. Si vous n’avez pas d’outil à disposition, utilisez Yahoo ce sera déjà beaucoup mieux que Google. Par contre les astuces il y en a quelques unes, ça fait partie d’un atelier pratique que j’organise dans ma formation au netlinking

Mise à jour du 10 juin 2008 : consultez mon autre article qui fait le point sur les opérateurs site, link et linkdomain.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

8 commentaires

Denis

Le résultat de la commande par rapport à WebRankInfo donne 8960 liens sous Google et 615605 sous Yahoo.

De plus en plus transparent notre ami Google, un ami qui nous veut du bien ?

Poète Olivier

Il va y avoir quelques pages de réponses sur le forum. :)

Pooxi

Et entre altavista, msn et yahoo lequel donne le plus de backlinks ?

seb

Et entre altavista, msn et yahoo lequel donne le plus de backlinks ?

Moi perso je pense que yahoo est assez généreux niveau backlinks ensuite msn puis notre ami google :-(

gif

msn ;) altavista :) et yahoo ;-) je n’ai pas de problèmes. google ne m’aime pas trop, les backlinks chez lui c’est dur. Il doit fonctionner comme les autres :) Mr Google. Par contre je remarque que les résultats de recherche de yahoo et altavista comme deux trois autres sont les mêmes. Tu es 1er chez yahoo tu es sur d’être 1er chez altavista. Pour moi il reste plus beaucoup de moteur. msn yahoo google bon peut être voila, ask le reste c’est plus des moteurs. Ce sont des outils qui utilisent la technologie des autres moteurs.

Luc Devaux

Très bonne astuce, merci pour l’info ;)

David Eichholtzer

Bonjour

il existe une alternative qui est plus exhaustive que [site:www.votresite.com] et tout aussi fiable (tous les liens remontés sont bien ceux qui pointent vers la page étudiée, donc plus fiable que [site: http://www.votresite.com] .
Voici la commande :

[site:www.votresite.com lenomdevotresite] (avec un espace entre les deux).

La seule condition de son fonctionnement est la présence du [nomdevotresite] sur chaque page mais si vous avez bien conçu votre site, pas de soucis ;o).

David

Olivier Duffez

David, ce que tu indiques est juste (ajouter un mot-clé à la commande site: renforce la fiabilité du nombre de résultats indiqué par Google) mais cela n’a pas de rapport avec les backlinks on est bien d’accord ? Ta requête permet de lister des pages indexées sur un site, pas de lister des pages faisant un backlink.

Les commentaires sont fermés