Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google impose son comparateur d’assurance auto au-dessus des résultats naturels, mais l’abandonne en France

18 mois après avoir racheté BeatThatQuote, Google a sorti un comparateur de prix d’assurance auto au UK (en septembre 2012), en Allemagne (juin 2013) et  en France (29 juillet 2013)… pour finalement se retirer du marché français en novembre 2013

Edit du 04/11/2013 : Google abandonne son projet en France

Edit du 26/08/2013 : il arrive en tests sur google.com

Edit du 30/07/2013 : ce comparateur est en place sur google.fr

Le lancement au UK en septembre 2012

Ca va certainement plaire aux acteurs du marché (comparateurs d’assurance auto) qui voient arriver un concurrent de taille ! Surtout que Google n’hésite pas à promouvoir le lancement de son nouveau service par une publicité d’un nouveau type : ce n’est pas du AdWords mais c’est quand même au-dessus des résultats naturels. Ca s’appelle « Sponsored » et Google s’en explique comme ça :

Based on your search query, we think you are trying to find car insurance. Clicking in this box will take you to our service that can provide you with car insurance quotes from car insurance providers. Our service is free to you but to operate this service, we are compensated by these providers.

Cette pub apparait sur certaines requêtes comme « compare car insurance » (source State of Search)

Je ne suis pas sûr que ce genre de pub améliore la relation entre Google et les référenceurs ou éditeurs de sites web. On verra surtout quelle sera l’intégration finale de ce comparateur dans les SERP.

Sponsored Ad (car insurance)

Publicité pour un produit Google, située au-dessus des SERP naturels mais en-dessous des AdWords

Pour l’instant Google demande à l’internaute de décrire ses besoins afin de lister des offres de partenaires. La transaction finale ne se fait donc pas sur Google, mais ça n’empêche pas le géant d’Internet de vous cibler encore un peu plus. Il sait en effet que vous êtes en recherche d’assurance auto, il connait où vous habitez et quel modèle de voiture vous avez. Sympa pour le reciblage AdWords ;-)

La 1ère page :

Comparateur Google d'assurance auto

Le comparateur Google d’assurance auto (UK)

Voici un exemple de page listing (source) :

listing comparateur assurance auto Google UK

Résultats du comparateur d’assurance auto de Google UK

 

Le lancement en Allemagne  (juin) et en France (juillet) en 2013

Après le 1er lancement au Royaume Uni en septembre 2012, Google s’est lancé en Allemagne en juin 2013 (source) et en France depuis le 29/07/2013 (source).

Le comparateur de Google s’affiche sur des requêtes comme [comparateur assurance auto], sous les AdWords mais au-dessus des résultats naturels (« organiques »).

Google explique la présence de ce « lien commercial » (vers son comparateur) de la façon suivante :

Les termes de votre requête semblent indiquer que vous recherchez une assurance automobile. Si vous cliquez dans cette zone, vous accéderez à un service Google où nous pourrons vous proposer des devis de différentes compagnies d’assurance automobile. Ce service vous est fourni gratuitement, mais pour que vous puissiez l’utiliser, il est possible que certaines compagnies d’assurance participantes rémunèrent Google.

Comparateur d'assurance auto de Google

Le comparateur de prix d’assurance auto mis en avant sur Google.fr

Partenaires comparateur assurance auto Google

Les premiers partenaires du comparateur d’assurance auto sur Google.fr

En France, encore très peu d’assureurs auto sont présents au moment du lancement. On note seulement 2 compagnies d’assurance et 4 courtiers :  4 Assur, Allsecur, AcommeAssure, Aloa Assurances, Sos Malus et Active Assurances.

29 octobre 2013 : Google abandonne son projet en France !

Selon le site l’Argus de l’assurance, Google aurait envoyé le 29/10/2013 un courrier à ses 8 partenaires en France (Amaguiz, Allsecur, AcommeAssure, Aloa, Active Assurances, 4Assur, SOS Malus et Euro-Assurances) pour leur indiquer le retrait pur et simple du service en France. C’est assez rare pour le souligner : le géant semble donc estimer que ce comparateur n’était pas rentable en France ?

Officiellement, Google souhaite concentrer ses efforts sur les pays anglosaxons.

En réalité, Google aurait-il reculé devant les difficultés spécifiques du marché français et aux adaptations nécessaires de son site ? A moins que ce soit la crainte d’une sanction de la Commission Européenne pour abus de position dominante ?

Si vous en savez plus, n’hésitez pas à l’indiquer dans les commentaires !

Remarque : à l’heure actuelle (4 novembre 2013), le comparateur de Google est néanmoins toujours présent aussi bien sous forme de lien commercial situé entre les AdWords « premium » et le 1er résultat naturel, ainsi qu’au beau milieu des résultats naturels, sous forme d’un lien classique :

Comparateur assurance auto google.fr

Le comparateur d’assurance auto semble encore présent sur google.fr

 

Aux USA, le comparateur est montré comme une publicité

Aux Etats-Unis, le comparateur d’assurance auto de Google vient de faire son apparition, en test et pas pour tous les internautes (source : Moz). Il prend l’apparence d’une grosse publicité sur fond coloré, affichée au-dessus des résultats naturels, sous forme d’un tableau comparatif de quelques assureurs.

Comparateur assurance auto Google USA

Première apparition du comparateur d’assurance auto de Google sur le .com (26 août 2013)

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

57 commentaires

Mickael

C’est bien, qu’ils continuent comme ça, ils vont planter tous les acteurs du web…Google en situation de monopole, encore une fois ils ne s’enmerdent pas à mettre en évidence leurs services ! Concurrence déloyale, c’est assez incroyable quand même. Aujourd’hui c’est les assurances voitures, demain l’habitation, la mutuelle, etc. Internet = Google. J’aime pas et ça commence à me gonfler sérieusement.

Répondre
Yoann

Et ca continue encore et encore…

Répondre
Yassine

Bonjour, voici une annonce à la quelle je m’attendais depuis l’achat de BeatThatQuote mais j’avoue de cette annonce ne me réjouis guère.
Il est temps que les lobys d’assurances fassent quelque chose car « Google Maitre du Monde » commence réellement à être réalité.

Répondre
Olivier Duffez

@Yassine : les assureurs n’ont rien contre ça, ils continueront à avoir des leads. Le problème concerne tous les intermédiaires (dans ce cas, les comparateurs d’assurances)

Répondre
lolo

et dans 6 mois quand les concurrents du service seront mort, les compagnies d’assurances devront payer pour être présente sur le comparateur Google et payer encore plus pour apparaitre en début de liste. Que Google continue comme ça, ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Répondre
agence web paris

L’avenir appartient aux gros poissons et non aux petits poissons. les comparateurs sont bel et bien foutus surtout si google decide de revendre les leads.

Répondre
Mattou

Cela devient inquiétant ces « services » proposés par Google, qui est de moins en moins un moteur de recherche mais devient limite un annuaire nous proposant ses liens marchands…

Répondre
spartakus

Oui, c est la suite logique apres gg flight, gg shopping et les autres … assurland, hyperassur, lelynx et les autres vont faire la gueule

Répondre
Argonaute

@lolo : les assureurs payent déjà bien chers pour être présents dans les comparateurs d’assurance auto ;). Comme le dit Olivier, ce sont les comparateurs qui vont lutter, surtout si les assureurs fournissent leurs flux.
@Mickael : le pire dans cette histoire est que Google a commencé par un des produits d’assurance les plus complexes avec l’auto. Donc l’habitation et la mutuelle peuvent suivre rapidement. En plus, vu le business généré, ils ne risquent pas d’abandonner la partie.

Pour finir, déjà que j’ai un site d’assurance impacté par Pingouin et un autre par Panda (de façon injuste selon moi…), cela ne rassure pas sur l’avenir des sites de contenu dans ce domaine !

Répondre
Chambres d'hôtes Jolivet

Et bien moi, contrairement aux commentaires précédents, je ne trouve pas que les comparateurs actuels soient très performants, en tous cas, c’est un milieu tellement complexe que tout le monde s’y perd, alors si un géant de la comparaison comme google pouvait venir faire un peu de tri là-dedans, je le verrais plutôt d’un très bon oeil…
Par contre, ça risque de n’arriver en France que dans très longtemps… Nous n’avons toujours pas accès au superbe comparateur de prix des billets d’avions, disponible depuis plus d’un an je crois aux Etats-Unis !

Répondre
Olivier

Pfff, depuis le temps que je mets en garde contre ces abus de position dominante et la main mise progressive de Google sur tous les secteurs !!

Il n’y a pas si longtemps sur ce forum, on se faisait pourrir par quelques barbus dès lors que l’on osait remettre en cause les propos de Google et sa stratégie « de qualité ».

J’entends encore les « si ton site est pénalisé, c’est parce que tu fais de la merde… ».

Certains des barbus sont aujourd’hui concernés (nous le serons bientôt tous => tourisme, assurances, immobilier, banque…) et ils commencent à changer leur fusil d’épaule : « si Google nous pénalise, c’est parce qu’on mange dans la gamelle et qu’il veut tout bouffer… ».

Bref, c’est certain que le moteur s’engage sur un terrain glissant et qu’avant qu’il ne soit {sanctionné|découpé en plusieurs entités|ou je ne sais quoi d’autre}, il y aura du mal de fait et pas mal de monde aura mis la clé sous la porte.

Bon courage aux nouveaux qui voient Big Google entrer sur leur marché :-/

Et la prochaine fois que Matt Cuts l’ouvrira, essayez un peu de comprendre ce qu’il y a derrière et où il veut en venir, parce que la qualité, il s’en tape comme de l’an 40. Le seul indicateur qui vaille est le cours de bourse, la qualité n’est qu’une variable d’ajustement qui doit éviter la fuite trop rapide des utilisateurs vers d’autres plateforme. Mais comme il n’y a (presque) personne en face, ils sont tranquille.

Répondre
Benjamin Seo Bordeaux

Vraiment incroyable ce pas en avant : là, Google va commencer à sérieusement marcher sur les plate-bandes de nombreux business online. Heureusement, je pense que les autorités compétentes intenteront un procès pour abus de position dominante…

Répondre
Phil

+1 avec Olivier, c’est évident que tous ceux qui font du business sur le net seront tôt ou tard déclassés et devront payer à GG leur droit de visibilité. Et c’est vrai que l’on en voit encore, des « barbus » qui estiment être épargnés parce que leurs sites seraient les meilleurs…

On verra bien s’ils seront encore nombreux à y croire au fil des updates.

Et tant qu’on ne bougera pas, ça continuera. Pour faire bouger ce moteur, il faut le boycotter, et le faire savoir ! si on est nombreux à afficher une bannière anti-google sur nos sites, et si le mouvement fait boule de neige, je suis persuadé que cette boite commencera à réfléchir pour conserver sa position que NOUS lui avons donné.

Répondre
Harald

«Je ne suis pas sûr que ce genre de pub améliore la relation entre Google et les référenceurs»…
que Google veut virer.

Répondre
Samuel de Serre jardinière

Je trouve l’appétit de Google parfaitement gargantuesque. A terme ce sont tous les prestataires de services purement web qui vont se faire déclasser…
Et toujours pas l’ombre d’un concurrent à l’horizon…
Le Skynet de Terminator s’appelle Google, le John Connors d’aujourd’hui est parmi nous frères référenceurs, n’abdiquons pas!

Répondre
Matthieu Langlade

Personnellement, que Google cherche à diversifier ses services, ça ne me choque pas. Après tout, c’est une boite comme une autre (à son échelle), et comme toutes les autres elle cherche à s’ouvrir sur d’autres marchés pour être plus rentable.

Ce qui me dérange, et m’inquiète, c’est la qualité des SERP. A force de rajouter de l’AdSense, du sponsorised, etc… Où vont pouvoir se placer les concurrents (qui peuvent proposer un contenu de meilleur qualité)?

Répondre
gripsous

@Yoann : … c’est que le début, d’accord, d’accord.

Visiblement il existe aussi un comparateur de carte de crédit : https://www.google.co.uk/compare/creditcard/qs#!profile=LEADING_CARDS

:-) enjoy

Moi je pense que le plus c’est juste de fermer nos site de toute façon c’est qu’une question de temps avant que Google débarque sur notre secteur. Bref, postulez tous chez Google.

Répondre
Vaxo

Salut à tous !

Je pense que GG a racheté ce site pour avoir du lead mais que les compagnies derrières qui donnent les cotations (et oui c’est au bon vouloir des compagnies) vont pas se laisser bouffer comme ca… Le but de Google est de devenir aussi assureur en plus d’être comparateur…ou tout du moins faire encore plus de fric avec la lead qu’avec adwords…

Les assurances ont aussi des milliards et des hommes politiques pour se défendre ! Et croyez moi les compagnies d’assurances vont bien « la mettre » à Google ! Vous n’imaginez pas ce que peux faire une compagnie comme Axa ou Allianz…

En tout cas à terme il n’y aura plus que des vendeurs de godasses sur le net…Et oui Google vise tout ce qui fais du cash avec du virtuel ! Il n’est pas encore question de livrer des produits…

Tous les vendeurs de service (Mise en relation, critiques, classement, paiement), et medias seront tenus par Google je pense.

Prochain rachat de GG pour mieux nous cibler ? Facebook qui ne vaut rien tout seul… Quand le nanard de FB aura bien bu la tasse ils rachèteront pour « pas cher » pour remplacer leur GG+. Comme pour youtube d’ailleurs (Acheté « cher »). Prochains à passer à la moulinette ? Avis sur les hotels, sites de rencontre du pain béni pour GG…

Personnellement mes sites représentent une grande part de mes revenus (Assurance et vente de lead). Mais ces revenus je les réinvesti pour être à proximité des clients…ce que GG ne pourra jamais (bien) faire.

Ce que je conseillerai : Faire du cash avec le net autant que possible mais créer une société qui ne soit pas uniquement « virtuelle » (si vous êtes dans le service). Prévoir l’avenir quand GG nous aura bouffé ;-)

Google déclasse les sites bien positionnés mais cela de façon progressive…Pour ne pas être responsables de licenciements ou de faillite. Mais au bout du compte (des updates) le résultat sera le même.

Ps : Ces discussions avaient aussi lieu avec Microsoft il y a quelques années…Aujourd’hui Microsoft commence a se faire concurrencer par Android et Mac. Le vent tournera pour GG aussi à trop vouloir en croquer.

Répondre
Tayo

Surtout que là cela donne un peu la sensation que Google croque juste pour ennuyer le monde. Vous n’allez pas me dire que le compareteur assurance en ligne sur une page UK rapporte tellement d’argent ( par rapport à la toute puissance de Google ).
Moi, ce qui me fait rire, c’est « lien sponsorisé ». Je vous garantie que d’ici quelques semaines, par magie, il n’y en aura plus et google sera en première place.
Un algo neutre.
Attends ?!

Répondre
loran

Bonjour,

j’ose à peine imaginer les autres services de type « comparateur » vers lesquels Google pourrait s’immiscer.

Là, on parle d’assurance voiture, mais les assurance santé (mutuelle), c’est le même principe -techniquement parlant- que pour les voitures.

Alors, tous les infomédias (terme à utiliser en lieu et place d’intermédiaires) vont souffrir…

Répondre
Willgoto

Tout cela se passe au moment même où les autorités de contrôle européennes et autres se penchent sur la position dominante et sur les faveurs données à ses propres services.

Cela montre clairement que google a bel et bien compris qu’il avait gagné sur ce plan là et que bien sûr, ces autorités vont faire beaucoup de bruit, mais en fait ne toucheront pas à l’essentiel de la stratégie de google et au développement de sa domination.

Répondre
Adevia

Aie, cela risque de faire très mal à certains acteurs du secteur, pour ne pas les citer : le lynx, kelassur, assurland…

Il est clair et net que Google va tout faire dans les mois à venir pour garder l’internaute sur sa plateforme ! Ce n’est qu’un début !

Répondre
Guillaume

Google pose sa patte sur de plus en plus de choses, bientôt il n’y aura plus qu’un seul site internet à visiter, Google ;-)

Répondre
Jean

Franchement, Ils lancent rarement un service pour faire un petit truc, à chaque fois ils explosent la concurrence.

Et finalement, peut on leur reprocher ?

Répondre
Detectimmobilier

Ce sont les autres comparateurs qui vont être contents, ça va déclasser à tout va…..

Répondre
mandataire auto Qarson

Le conflit d’intérêts entre Google comme un outil général de géstion d’information (moteur de recherche) et Google comme fournisseur de services plus spécifiques est en croissance…

Ça a été bien visible déjà dans le cas de services comme Google Shopping, mais dans tous les cas où Google lance de petites fonctionalités dans les niches spécifiques (disons : vols ou assurances), ça devient encore plus visible – comment un SEO peut battre celui qui gère les SERPs… Et Google a énormement de possibilités d’aller dans cette direction – comparateurs de voitures, sites d’annonces, tous les types de rankings (p.ex. de logiciels), services météo, peuvent suivre ce modèle…

Répondre
Vaxo

@ Tayo :

Le volume des cotisations d’assurances (affaires directes) au niveau mondial atteint 4 339 milliards de dollars en 2010 (Bénéfices peuvent être estimés à 1 à 2% je pense). Soit 86 milliards de bénéfice (Après qu’ils ai défiscalisé en offshore comme des gorets, pris d’énormes salaires, payé les avantages aux salariés…).

La part de la pub dans le chiffre d’affaires des compagnies est au moins à 2 ou 3 % en gros je dirais 100 Milliards (Et je suis surement en dessous…)

Google : un chiffre d’affaire de 29,3 milliards de dollars en 2010, et un bénéfice de 8,5 milliards

Pour résumé je pense que Google veut manger un gateau qui est beaucoup plus gros que lui. Et oui c’est étonnant mais le Géant GG est bien plus petit que le marché de l’assurance…faut arrêter de fantasme quand même… L’assurance c’est 150 Google en CA déclaré !

Pour info, le cout au clic (Le vrai pas celui annoncé dans WMT) pour « devis mutuelle » est de 50 € pour être en bas des adwords. Pour être en haut on doit friser les 100 € ! Et il n’y a pas que 100 clics / j sur les keywords assurances… lol

Ps: Ca ne prends en compte que les cotisations. Apres il faut prendre les « autres » affaires des assurances…
Axa en 2010 : 90 milliards de chiffres d’affaires et 2.7 milliards de bénéfices…

Répondre
Alarme2Maison

Il est clair que G use et abuse de cette situation de monopole qui s’étant,
par contre dans ce cas précis je pense que les compagnies d’assurances vont pouvoir se réjouir d’accroitre ainsi leur visibilité, et puis ca change quoi un intermédiaire (le lynx etc) ou G moi je ne vois pas la différence…

Répondre
JulienGarbemeister

Bonjour,

Il y a beaucoup d’inexactitudes et de croyances dans les commentaires de cette page, c’est incroyable !
Ok, Google lance un comparateur d’assurance auto, mais testez le et vous verrez qu’il offre moins de fonctionnalités que les leaders du marché français (Assurland, Hyperassur, Le Lynx, LeComparateurAssurance.com).

Parmi les commentaires que j’ai relevé :

« il est temps que les lobbys d’assurance fassent quelque chose »

C’est eux qui ont la réponse. S’ils ouvrent leurs vannes techniques à Google, c’est ce qui fera le succès ou non du système. Et c’est à priori bien parti pour… Pour un assureur un lead à la performance est un lead à la performance, qu’ils viennent de Google ou d’un comparateur.

« les comparateurs d’assurance sont foutus »

Arrêtez de croire qu’il n’y a pas que le ref nat dans la vie ! Au mieux, ca représente 5 ou 10% des volumes pour les plus gros comparateurs du marché… Il y a tous les autres leviers emarketing et le offline aussi !
Vous avez déjà vu Google sortir ces outils de son propre moteur de recherche ? On a du mal à croire qu’ils vont faire de l’email, du partenariat, de la télé ou autre chose avec leur philosophie actuelle.

« si google décide de revendre les leads »

Mais Google commercialise déjà les leads ! il le marque même expressement. En fait par l’intermédiaire de BeatThatQuote, qu’ils ont racheté l’année dernière.

« à chaque fois Google explose la concurrence »

Ou ca ?? En moteur de recherche et Adwords, c’est évident. Mais les autres services ont du mal à décoller ! C’est le moins que l’on puisse dire. Leurs produits phares, c’est quoi ? Gmail = entre 3 et 5% des comptes mondiaux ? Blogger = jamais décollé ! Google Plus = ils ont encore beaucoup de retard sur les autres RS !

Et Google Flight est donné en exemple ? C’est environ 1% de la recherche de voyages aux USA !

« 100€ pour un clic mutuelle »

C’est complètement faux ! Quel annonceur pourrait payer un CPC comme celui-là ! Effectivement, c’est un domaine lucratif vu les cpc, mais faut pas exagérer. Un produit mutuelle « vaut » 300 euros maximum. Un produit souscrit pour trois clics adwords, c’est impossible à obtenir même avec les meilleurs commerciaux du monde. Un lead mutuelle santé, c’est entre 6 et 15€ sur adwords, avec des tx de conversion entre 25 et 50%, voila, alors arrêtons de dire n’importe quoi.

Répondre
Santé

Déjà que les comparateurs sont foutus depuis panda…
Maintenant en plus de faire un site avec toutes les contraintes habituelles, il faut réfléchir au fait de ne pas rentrer en concurrence avec google. Mieux vaut avoir plusieurs sites avec de nombreuses stratégies différentes pour s’en sortir sur la durée en tant que gestionnaire de sites.

Répondre
Olivier Duffez

Merci pour l’info Marc

Répondre
arnaud29

C’est ce qu’il font déjà sur l’hôtellerie avec Hotel Finder.
Leur démarche est d’éliminer les intermédiaires et d’initier leurs revenus en faisant l’intermédiaire principal !

Ils arrivent avec un comparateur d’assurances, mais dans l’hôtellerie ils sont déjà présent sur les requêtes hotel+ville avec Hotel Finder, et bientôt plus (requete hotel+ville aux us sur google.com) un joli bandeau noir en haut de page des résultats avec photO de l’hôtel, prix, … et tout cela au dessus des adwords ! Arrive très bientôt en france sur les requêtes hotel+ville pour tous ceux qui ont souscrit au programme hotel finder ads !
Ce qu’il faut finalement savoir sur les gens qui travaillent chez google c’est qu’ils sont rémunérés au % de revenus sur mille pages vues (RPM) (si mes sources sont bonnes à date 5€ RPM) donc forcément intéressés pour mettre en avant des solutions de rémunérations payantes, le SEO à ce stade de motivation intéresse forcément moins ! A méditer …

Répondre
Jérôme PASQUELIN

Ca pique ce genre d’info!

Répondre
Argonaute

Les comparateurs d’assurance qui criaient victoire avec la nouvelle loi Hamon sur la résiliation des contrats vont déchanter avec ce nouveau concurrent de taille !
Clairement, il y a abus de position dominante, surtout vu le prix des adwords pour ces mots-clés.
Après, du côté des assureurs, cela ne change pas beaucoup puisqu’ils récupèrent les clients au final, et peut-être pour moins cher.

Répondre
boboash

Je ne suis plus étonné de la part de google. Il se forge une très mauvaise réputation depuis près de 3 ans maintenant et ce n’est pas pour me déplaire. Je les encourage donc à continuer … ça fera de la place pour d’autres …

Répondre
M

Il abuse vraiment google.
Comme d’autres l’ont dit, il prendre de plus en plus de parts de marchés de tout le monde.
C’est pour quand le procès des gros assureurs ?
Après les données des films affichées à droite, les articles google en premier, ça devient vraiment n’importe quoi google

Répondre
Olivier Duffez

@M : les assureurs vont continuer à recevoir des leads, ils ne sont pas concernés en fait (ou si, mais ils ont sans doute déjà fait partie du projet)

Répondre
Rhooo

Aie! Ca va faire mal à  » Le Lynx  » pourtant d’après mes sources le lynx investi 2 millions d’euro par an en adwords…

Répondre
clejar

Le vrai problème, selon moi, est que Google arrivera toujours à ses fins (peu importe ses projets/ambitions) tant que le consommateur final (l’internaute lambda grand public) sera séduit par les produits et prestations de Google. Mon sentiment est qu’il n’y a que très peu de personnes(mis à par les référenceurs, webmasters, etc) qui se rende compte de la face cachée du géant Google. Ne l’oublions pas : le client est roi. Et il se trouve que le client (le vrai client final) ce n’est pas les acteurs du web comme les référenceurs et autres !

Répondre
Clara

LOL

C’est de moins en moins bon de créer un comparateur aujourd’hui !

Si jamais on se fait pas avoir par panda ou penguin…

Google joue le joker et positionne manuellement un de ses propres sites.

Incroyable.

Répondre
Alexandre Desportes

Clejar, Google sans les webmasteurs (nous) n’était rien il y a quelques années. Pingouin, Panda et j’en passe, ne sont qu’une politique de récolter leurs investissements des années passées. Hier, il avait besoin de toi, aujourd’hui par sa politique de rachat, Google n’a plus besoin de nous ni de nos sites : Assurance, News, Gmail, Youtube, Blogspot.com, Google +, (voir tous les rachats de GG publiés par Olivier depuis des années) Google te remercie en devenant, tôt ou tard, ton principal et plus sérieux concurrent (Tôt, est la vraie définition ; concurrent, tu n’es pas en mesure de lutter contre GG) Tu as sémé pour lui, comme moi (Adsense, Google analytics, GWT, etc… ? Google (Américain qui n’aime que les dollars) par ton travail va récolter. À qui la faute ? À nous webmasters ! Depuis des années nous n’avons à la bouche que le nom de Google, nous avons construit sa popularité et ne pensons au Net que par Google, nous ne parlons que de Google ici par-là partout, et notre cher GG… aujourd’hui.. te dit.. dégage :  » Les tunes que j’ai investi dans ton site, aujourd’hui par ton travail me reviendront.  » C’est ce qu’on appelle dans une école de commerce (FYM Scholl)  » Faire sa place par le travail d’autrui  » ou  » Tisser sa propre toile  » pour construire son réseau, investir au début sur toi (traduire par j’ai besoin de toi), et puis un jour te remercier :  » Je travaille en direct afin d’augmenter mes propres marges. « , voilà ce que Google pense. Donnez moins d’importance à GG, parlez des autres moteurs de recherche à vos clients, vos amis, autour de vous, faites en sorte que sa part de marché diminue… et Google n’aura plus une position de dominante, de  » dictateur  » !

Répondre
Yann D

Aujourd’hui, et alors que je suis référenceur à la base, je passe de plus en plus de temps à travailler d’autres manières de générer du trafic. Facebook et Twitter sont d’excellents moyens par exemple, si on a des choses à y partager bien entendu^^.

Cela devient de moins en moins rentable de passer du temps sur son SEO car, du jour au lendemain, Google sort son nouveau filtre, son nouveau comparateur de trucs qui, du coup, balance les concurrents dans les bas fonds des SERP.

Bref, il faut continuer le SEO mais en mode « tranquille ». On fait la base et puis voilà.

Il faut travailler les autres moyens de choper du trafic :-) et surtout bosser la notoriété de son site. Une fois qu’on a un site qui a un nom, comme « WebRankInfo » par exemple, bah le classement Google est tout de suite moins important :-).

En clair, c’est suicidaire aujourd’hui de baser la quasi totalité de sa stratégie d’acquisition de trafic sur Google.

Répondre
Pedzoule

En fait, si on veut réussir dans le web, il faut aller la ou Google ne peut pas aller ? Ca me parait compliqué :/

Répondre
Terrysharp

J’ai toujours été méfiant et contre les positions dominantes et les monopoles en tous genres.
Ca commencer avec Pagesjaunes à l’époque, sans parler des PF, des débits de tabacs et autres.
A l’apparition du web j’ai toujours évité de mettre tous mes oeufs dans le même panier.
Aujourd’hui, si tu t’évertues à ne pas jouer la carte GG t’es mort. Et comme certains le disent si bien, la faute à qui ?
Que pourrait’on faire aujourd’hui, j’ai si souvent été victimes des tueurs de poules que je me demande si une bonne retraite dans une grotte du larzac ne serait pas la solution.

Répondre
Jonathan

@Alexandre Desportes Je suis complètement d’accord avec toi. Mais pour ce qui est de boycotter GG c’est compliqué. C’est notre meilleur ennemi, malheureusement.

Répondre
Phil

C’est bien beau de décrier Google, mais en réalité, qui sont les responsables de cette prise de monopole sur le Net ? Les Etats tout simplement, et l’Europe en particulier.

L’Europe a bien réagit contre Boeing avec l’Airbus. Si elle est capable de concurrencer une société qui fut leader en son temps, l’Europe est capable de lancer un concurrent aussi puissant pour freiner Google. Le problème est tout simple: la volonté politique européenne.

Google se gave et il a bien raison, tant qu’il ne trouvera pas un concurrent à sa mesure. Et cela émergera avec de gros moyens européens, mais surtout une vive volonté de dire « stop » à la concurrence déloyale. Que le lobbying des assurances au parlement européen se fasse entendre, point barre !

Répondre
alarmemaison

Il faut encourager à utiliser d’autres moyens pour relayer l’information et utiliser systèmes comme GG.

Répondre
julie

L’assurance auto est obligatoire mais il y a tellement d’offres sur le marché qu’il est difficile d’en choisir une. Pour gagner du temps et bien choisir son assurance auto, il est préférable d’utiliser un comparateur d’assurances auto.

Répondre
Rhoooooo

Le moteur de comparaison assurance auto Google est sorti le 29/07

http://www.newsassurancespro.com/internet-google-lance-son-comparateur-dassurance-auto-aujourdhui/0169274241

https://www.google.fr/compare/assurancesauto/form

Le panel d’assureurs présents est ridicule par rapport aux autres comparateurs et même Google s’en rend compte en n’affichant le comparateur à très peu de ses utilisateurs.

Le formulaire est tout sauf efficace et ergonomique.

Pour l’instant, c’est loin d’être le service décrit dans les commentaires ci-dessus. Ce truc ne pourra pas s’imposer dans cet état là.

Répondre
Argonaute

Incroyable de voir que Google ose sortir son comparateur avec seulement 6 sociétés référencées !
Pour info, seules Allianz et Aloa sont des compagnies, les autres sont des courtiers…

Répondre
ID-Box

Bonjour,

Il existe des centaines de mutuelles! Avec ces 6 sociétés référencées Google ne fait pas très sérieux. Mais bon c’est certainement qu’un début…

Avec les liens adwords et les liens commerciaux (sponsorisés) le référencement naturel est de plus en plus bas dans la page. Ça me fait penser aux places de parking grignotés progressivement par les places vélib et les places véhicules électriques…

Répondre
Olivier Duffez

Merci Charly pour l’info, je vais la relayer

Répondre
phiill

ils annoncent l’arret mais ne le retirent pas.
Aujourd’hui le lien vers leur comparateur est toujours en ligne.
Comment est-ce possible ?

Répondre