Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

La foire aux backlinks sur Google et Yahoo!

Mise à jour : cet article date de plusieurs années, attention à le lire avec le recul nécessaire, pour votre culture web personnelle ! J’ai écrit plus récemment un autre article sur la commande link:
Google nous avait déjà habitués au comportement étrange de la commande link:URL puisque certaines pages n’étaient pas listées bien qu’elles fassent un lien vers l’URL analysée. Pendant longtemps ce fut le cas des pages à faible PR (inférieur à 3 ou 4). Depuis cet été, Google renvoie tout type de pages (y compris des PR0), mais il en oublie la plupart ! En effet la commande link:URL ne renvoie qu’une partie des backlinks (BL), le choix étant fait de manière arbitraire par Google.
De plus, cette information des BL n’est mise à jour que tous les mois environ, au cours de ce qu’on appelle encore parfois la Google Dance. Pourtant, tout le monde le sait maintenant, les BL sont pris en compte par Google dès qu’ils sont en place (et que Google est venu indexer la page qui fait le lien).
Enfin, si vous avez plus de 1000 BL, vous ne risquez pas de les voir puisque sur Google seuls les 1000 premiers résultats sont accessibles (quelle que soit la requête).
Au sujet des caprices de cette commande link:URL, lisez les explications de Googleguy rapportées par Zorgloob.

Revenons quelques instants sur la commande link:URL. Elle renvoie des pages faisant un lien vers l’URL analysée, c’est-à-dire ses backlinks. Un BL est donc un lien pris en compte par un moteur de recherche, qu’il soit fait « en dur » ou par une redirection bien interprétée par le moteur. Vous pouvez ainsi avoir un lien qui est comptabilisé comme BL par Google mais pas par Yahoo!
Par exemple la requête link:www.webrankinfo.com renvoie 15 800 résultats.

L’intérêt des BL n’est pas vraiment de vous permettre d’augmenter votre PageRank mais plutôt de favoriser le positionnement de la page liée pour les requêtes correspondant avec le texte du lien (le texte cliquable, nommé anchor text en anglais). Il est donc essentiel d’optimiser ce texte de lien… Pour vos liens internes c’est facile, il suffit de prendre le temps de bien les choisir. Mais pour vos liens (entrants) externes, c’est plus difficile car en général vous ne maîtrisez pas le format du lien. C’est pourquoi j’ai développé avec Agent Web Ranking et Stats Reports le logiciel PR Weaver qui récupère tous les liens pointant vers une page et qui fournit pour chacun d’entre eux ce fameux texte de lien (ainsi que le PageRank de la page faisant le lien). (Mise à jour : ce logiciel n’est plus disponible, j’utilise désormais les outils de mon centre de recherche en référencement pour mes analyses de netlinking).

Puisque la commande link:URL ne nous donne pas tous les liens, vous pouvez en utiliser une autre qui s’en rapproche. Ainsi, la commande :www.webrankinfo.com (notez la présence des deux points au début de la requête) ou plus classiquement "+www.webrankinfo.+com" (avec les guillemets) affiche bien plus de pages faisant un lien vers la page www.webrankinfo.com. L’avantage est que cette commande est mise à jour tous les jours ; l’inconvénient est qu’elle liste parfois des pages qui citent l’URL www.webrankinfo.com sans faire de lien (mais cela reste assez rare).
Par exemple la requête :www.webrankinfo.com renvoie 296 000 résultats.

Bien entendu vous pouvez également utiliser d’autres moteurs comme Yahoo! qui fournit souvent bien plus de BL que Google (60 500 pour www.webrankinfo.com). Sans parler de la commande également très intéressante de Yahoo! nommée linkdomain : elle permet de lister toutes les pages faisant un lien vers un site donné (vers n’importe quelle page d’un site donné, par seulement vers sa page d’accueil ou une page précise). Par exemple la requête linkdomain:www.webrankinfo.com renvoie 70 000 résultats.

Enfin pour répondre à une question souvent posée dans les forums, la requête link: www.webrankinfo.com (avec un espace après les deux points) permet de trouver les pages contenant les mots link et webrankinfo (les autres mots étant ignorés). Elle renvoie donc quelques pages faisant un lien vers www.webrankinfo.com mais elle n’a rien à voir avec la requête link:www.webrankinfo.com (sans espace après les deux points)…

Discussion : si vous avez des questions ou des commentaires à apporter, venez en discuter dans la discussion La commande link:URL sur Google qui a déjà commencé sur le forum.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

3 commentaires

Omis

Oui exactement j’ai bien aimé la méthode de référencement webrankinfo

Répondre
permanence telephonique medicale

Bonjour,

Dans Google outils pour Webmaster on a le nombre de liens pointant vers notre site, cependant on a aussi les liens en nofollow …

Une idée de la raison ?

Répondre
Olivier Duffez

Google n’a pas créé cet outil pour nous aider à améliorer notre référencement ;-) Disons que ce n’est pas son principal objectif.
Outre le fait qu’il y a des liens nofollow, il peut y avoir d’autres liens (follow) que Google ignore (ou quasiment), comme certains liens planqués en pied de page.

Répondre