Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Guide des commandes site:, link: et linkdomain:

Un bon référenceur sait que les outils (en ligne ou logiciels) sont une aide précieuse pour le référencement : qu’il s’agisse du classique logiciel d’audit de positionnement dans les moteurs, des analyseurs de backlinks ou même des centres de recherche dédiés au référencement, tout cela fait gagner beaucoup de temps et permet d’y voir plus clair. Mais il existe des outils bien plus simples et très utiles également : les commandes site:, link: et linkdomain:. Voici quelques astuces pour bien les utiliser.

Remarque : consultez également la liste exhaustive des commandes spéciales de Google, Bing et Yahoo.

La commande site:

Description de la commande site:

A la base, l’opérateur site: permet de restreindre une recherche à un site donné, ou même à une partie spécifique d’un site donné. Ainsi, la requête [livraison pizza site:dominos.fr] liste les pages du site dominos.fr pertinentes pour les mots-clés livraison pizza (les crochets ne font pas partie de la requête, ils servent à la délimiter dans cet article).

Pour restreindre à une rubrique du site, il suffit de l’indiquer dans la requête, que ce soit un sous-domaine ou un répertoire :

  • [site:lesechos.fr] permet de lister les pages indexées dans tout le site lesechos.fr
  • [site:emploi.lesechos.fr] permet de lister les pages indexées dans le sous-domaine emploi du site lesechos.fr
  • [site:www.lesechos.fr/regions/] permet de lister les pages indexées dans le répertoire regions du site www.lesechos.fr

En résumé, il n’y a sans doute pas grand monde qui utilise cette fonctionnalité de Google, hormis les référenceurs…

Utiliser la commande site: pour analyser l’indexation

Une utilisation détournée de la commande site: consiste à l’utiliser pour étudier l’indexation d’un site. Par exemple, la requête [site:dominos.fr] liste les pages indexées du site dominos.fr (tous sous-domaines confondus). Il faut être conscient des deux éléments suivants :

  • le nombre de résultats affiché par le moteur n’est qu’une approximation. D’ailleurs, ce nombre peut varier quand on passe en pages 2 et suivantes des résultats ! Sur Google, la précision peut être très mauvaise, surtout pour les sites ayant plusieurs dizaines de milliers de pages indexées. Il ne faut pas s’étonner si le nombre de résultats affiché est supérieur à la réalité (soit à cause de la piètre fiabilité de Google pour ce type de requête, soit à cause d’un problème de contenus dupliqués qui fait qu’il y a plus de pages indexées que ce qu’on imagine…).
  • les résultats ne sont pas triés selon un ordre cohérent. Même si l’on trouve souvent les pages les plus importantes au début, la logique de Google n’est pas simple à comprendre. Mais il faut reconnaître qu’en l’absence de tout mot-clé dans la requête, il est normal que Google ne puisse pas présenter les résultats en fonction de leur pertinence.

Pour tenter de résoudre les 2 problèmes mentionnés précédemment, il est conseillé d’ajouter dans la requête un mot présent sur 100% des pages du site : on a remarqué que les résultats sont alors souvent plus justes. Tapez par exemple [20minutes site:www.20minutes.fr] et comparez à [site:www.20minutes.fr]. Cela dit on obtient parfois un nombre de résultats supérieur en ajoutant des mots-clés…

Utiliser la commande site: pour analyser les backlinks

Comme je l’ai indiqué dans un autre article, la commande site: ne permet pas de lister à coup sûr les backlinks d’une page. Par contre, elle peut aider à trouver des backlinks que l’on aurait pas trouvés avec la commande link: (qui, elle, est faite pour lister les backlinks).

La commande link:

Description de la commande link:

L’opérateur link: a pour objectif de lister les backlinks d’une page, c’est-à-dire de fournir une liste de pages qui font un lien vers une page donnée. Par abus de langage, on appelle backlink (de A) toute page B qui fait un lien vers A, alors qu’en réalité le backlink est le lien lui-même.

A la différence de l’opérateur site: qui fonctionne au niveau d’un site entier, l’opérateur link: fonctionne pour une page spécifique. Ainsi, [link:URL] ne renvoie que les pages faisant un lien vers la page URL. Etant donné que le travail de référencement se fait page par page, il faut en théorie utiliser la commande link: pour chaque page pour laquelle on cherche à optimiser le référencement… Un bon référencement est un travail de fourmi !

Limitations de la commande link: sur Google

Sur Google, la commande link: est bridée, si bien qu’elle cumule plusieurs défauts :

  • elle est très loin d’être exhaustive : Google n’affiche parfois qu’1% des backlinks
  • elle est rarement mise à jour : environ tous les mois voire moins souvent
  • elle ne peut pas être combinée avec d’autres opérateurs ni même avec des mots-clés

La commande link: sur Yahoo!

Tous les principaux moteurs de recherche gèrent l’opérateur link:. Yahoo par exemple dispose de cet outil qui s’avère bien plus utile que celui de Google, car il n’est pas bridé (ou peu) :

  • elle est bien plus exhaustive que celle de Google
  • elle est souvent mise à jour (je ne sais pas bien à quelle fréquence, si quelqu’un sait qu’il/elle le dise dans les commentaires…)
  • elle peut être combinée avec d’autres opérateurs ou des mots-clés

Même s’il s’agit de backlinks indiqués par Yahoo, on peut faire l’hypothèse que si Yahoo les connait, il y a de fortes chances que Google les connaisse aussi (ou qu’il les trouvera peu après). Il n’y a donc pas de raison de s’empêcher d’utiliser Yahoo pour travailler son référencement sur Google !

La commande linkdomain:

Contrairement à la commande [link:URL] qui ne liste que les pages faisant précisément un lien vers URL, il existe la commande linkdomain: (disponible chez Yahoo, MSN et d’autres moteurs hormis Google) qui liste les pages faisant un lien vers n’importe quelle page d’un site donné.

Ainsi, il ne faut pas confondre les deux requêtes suivantes :

  • [link:http://www.dominos.fr] liste les backlinks de la page d’accueil du site www.dominos.fr
  • [linkdomain:www.dominos.fr] liste les backlinks de la page d’accueil et de toutes les pages internes du site www.dominos.fr

En comparant les résultats obtenus avec link: et linkdomain:, on peut évaluer la part des liens pointant vers des pages internes (on appelle ça des liens profonds) ; j’ai fait sur WRI un petit outil d’analyse du ratio de liens profonds d’un site. Un site qui concentre l’essentiel de ses backlinks vers sa page d’accueil est un site qui n’a pas travaillé son netlinking (ou bien qui n’a rien compris au référencement…). En effet, pour réussir à bien se positionner, chaque page d’un site doit avoir du contenu ciblé et des bons backlinks.

Vous aurez noté que lorsqu’on utilise une commande simple, avec un seul opérateur (link, linkdomain ou site), Yahoo nous redirige vers Yahoo Site Explorer, une interface conçue pour les webmasters et les référenceurs, qui leur permet de mieux analyser les pages indexées et les backlinks d’un site. C’est également le point de départ d’un outil de soumission de Sitemaps pour Yahoo, à la manière de Google Webmasters Tools.

Conclusion

J’espère que vous aurez vu que ces petits opérateurs permettent une multitude de petites analyses ciblées, bien utiles pour travailler son référencement (notamment le netlinking). Cet article est seulement un petit extrait de ce que j’explique à ceux qui viennent en formation au netlinking, alors n’hésitez pas à vous inscrire si vous souhaitez en savoir plus, surtout que la formation peut être financée par votre OPCA (Ranking Metrics étant un centre de formation au référencement déclaré)…

Et vous, utilisez-vous ces commandes ? Avez-vous d’autres astuces pour les utiliser ? Merci d’avance pour vos commentaires ici dans le blog ou dans la discussion sur les opérateurs site:, link: et linkdomain: dans le forum.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

23 commentaires

Olivier Poète

Les exemples sont très intéressants avec les exemples de comment trouver les liens en dehors d’un même site et les types de liens. Merci.

Répondre
un ami du poète

ça peut figurer dans le kit Madrileño …

Répondre
teesforyou

Merci j’aurais encore appris quelque chose d’intéressant sur wri

Répondre
gif

C’est un petit rappel pratique. Merci pour les explications utiles.

Répondre
moins52

Je conserve ça dans mes favoris !

Répondre
Le Poète

Merci l’ami, c’est ajouté à la liste depuis peu. ;)

Répondre
esotere

bonjour,

Merci pour ces explications, je pense avoir à peu près saisi et donc je vais de ce pas, essayé de modifier le contenu de mon site et espère réussir à générer des liens profonds. Bon à bientôt et encore merci pour ce site génial qui est le votre… ;-)

Amicalement,

Pascal Elfassy

Répondre
Tim

les exemples pour touver des link sur d’autres domaine ne fonctionne pas.

Répondre
Olivier Duffez

tim, merci de donner un exemple (sic) car chez moi ça fonctionne

Répondre
Gralon

concernant la phrase :"elle est souvent mise à jour (je ne sais pas bien à quelle fréquence, si quelqu’un sait qu’il/elle le dise dans les commentaires…)"

j’ai eu un exemple concret d’un lien qui est apparu en moins d’une semaine avec la commande link de Yahoo.

Répondre
Darius

J’aurais aimé savoir si la commande link:url, donnele nombre de lien venant de l’exterieur, de linterieur ou autre ?

Répondre
Olivier Duffez

Sur Google on ne peut pas choisir d’option donc cette commande renvoie des liens venant à la fois du site et de l’extérieur (mais je répète, sur Google la commande est bridée, Google n’affiche qu’un très petit extrait des backlinks qu’il connait).

Sur Yahoo on peut filtrer : soit en allant dans Yahoo Site Explorer, soit en ajoutant [-site:example.com] (sans les crochets) pour exclure les liens venant de example.com

Répondre
La chaise

à noter qu’on peut obtenir des résultats bien plus complets pour les backlinks de google en passant par l’interface google webmaster tools.

par contre, c’est limité aux sites que l’on administre, du coup…

Répondre
cedric

Bonjour, moi je voulais savoir a quoi correspond la commande
site:ndd/*
Le slash etoile n’indique pas le meme nombre de résultats, j’ai pu voir qu’il s’agit réelement des pages pertinentes sorties par google. Y’a t il une différence, avez vous déjà fait le test sur votre site ? cela fonctionne avec les répertoires ou sous repertoire

Répondre
Meilleur Bêtisier

Bonjour ,

Apparemment les maj se font toute les 48 h

Source de yahoo

Proposer un site :
Inclusion garantie dans l’index de Yahoo! Search.
Mise à jour fréquente – 48 heures.
Rapports pour suivre et optimiser vos performances.
Classement basé sur la pertinence.

Répondre
soso

bonjour,je suis nouvelle dans le referencement et venant de lire cet article j’ai une question ,j’ai compris le but de tout sa ,mais la mise en pratique je sais pas du tout pouvez vous m’aidez,merci d’avance

Répondre
Coffret

Merci pour le récap complet.

@Soso: je ne comprend pas ce que tu n’as pas compris?
Il te suffit de suivre ce qu’il dit sur les moteurs

Répondre
Bitwiin

Bonjour,

Merci pour toutes ces infos bien pratiques.
Je suis chargé du référencement d’un site : bitwiin.com (qui n’a aucun intérêt pour vous référenceurs)

Une petite question m’intrigue beaucoup : si j’envoie la requête « site:bitwiin.com » sur google, j’obtiens environ 1700 résultats.

Maintenant, si j’envoie la requête « bitwiin site:bitwiin.com », j’obtiens 43000 résultats !

Je suis tombé sur votre article, en faisant des recherches alors que j’étais un peu angoissé car il semblait que de jour en jour la requête site:bitwiin.com me renvoyait des résultats toujours à la baisse.

Je ne sais plus trop quoi penser… Un avis ?

Répondre
jaques

Super! formation au netlinking est tres pratique. Merci bien pour les explications utiles

Répondre
Celtic

C’est un petit rappel pratique. Merci pour les explications utiles.

Répondre
Marie

et pour la commande site:…&
à quoi sert le & ?

Répondre
Olivier Duffez

c’est quoi cette commande site:…& ?
je ne vois pas où il est fait référence à ça dans l’article ?

Répondre
Hibouh

Je viens juste signaler que la commande linkdomain de yahoo ne marche plus non plus. Ils ont peut être décidé de rejoindre la pratique de Google de brider ces résultats ? :(

Répondre