Idées SEO
Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

+ de 70 idées concrètes pour améliorer votre référencement

Piochez dans ces idées pour améliorer votre référencement naturel notamment sur Google. Elles sont toutes validées, bien expliquées et applicables en pratique. Technique, contenu, satisfaction utilisateur, notoriété : il y a de tout !

Ce dossier est le fruit de 15 ans d’expérience en référencement naturel et de longues heures de sélection, de rédaction et de mises à jour. Il ne contient que des techniques efficaces pour votre SEO, « actionnables » (exploitables), à mettre en pratique en suivant les explications et les nombreux liens.

D’ailleurs, il s’agit de celles que j’utilise pour mes clients et mes propres sites.

Je pense que vous n’avez jamais vu autant de quick wins SEO fournis gratuitement ! Si vous les appliquez, vous devriez atteindre la première page de Google pour plein de mots-clés…

Bonne lecture, et merci d’avance de partager cet article et lui faire un lien ;-)

Comment améliorer son référencement sur Google ?

Pour améliorer son référencement naturel, il faut mettre en place des stratégies sur les 4 axes suivants (cliquez pour les détails ci-dessous) :

  1. Technique : le socle technique doit être parfait ! Aussi bien les choix des fondations pour créer le site web qu’au cours de la vie du site (maintenance, refontes et migrations)
  2. Contenu et UX : le contenu doit être de qualité largement supérieure à ce que font vos concurrents, avec une expérience utilisateur aussi bonne sur mobile que sur ordinateur ou tablette
  3. Notoriété (branding) et netlinking : ce qui fera la différence, c’est la notoriété et la confiance associées à votre site. Développez votre marque et obtenez des bons backlinks…
  4. Méthodes et outils : pour progresser efficacement, il vous faut les bonnes méthodes et des outils efficaces

25 idées SEO sur le plan technique

Il existe une multitude de choses à vérifier sur le plan technique, d’erreurs à éviter ou corriger. Voici celles qui ont un impact SEO et que je préfère utiliser…

Code HTML

Amélioration du SEO par la technique

  1. Supprimez le duplicate content lié au sous-domaine www ! Si votre site est accessible aussi bien avec que sans « www », vous avez sans doute des problèmes de contenus dupliqués. Identifiez l’URL complète officielle et redirigez la mauvaise vers la bonne, définitivement. Besoin d’aide ? J’explique comment régler le duplicate de www.
  2. Identifiez si certaines anciennes URL de votre site reçoivent des (bons) backlinks et répondent en erreur 404. Si c’est le cas, c’est dommage car l’apport de popularité (« jus ») est perdu (j’explique en détails la technique dans ce tuto). Dans ce cas l’idéal est de faire mettre à jour le lien sur le site externe, mais si vous n’y arrivez pas il faut faire une redirection 301 vers la page qui correspond le mieux à celle dont l’URL ne fonctionne plus.
  3. Corrigez les liens morts (404) ! En interne, aucun lien ne doit pointer vers une page en erreur (inaccessible, code 404). Utilisez un outil comme Xenu (attention, par défaut il crawle trop fort et votre serveur ne va pas aimer) pour identifier ces liens cassés. Ce logiciel ne fonctionne que sur Windows. Remarque : mon outil RM Tech le fait aussi.
  4. Gérez correctement vos produits/articles/annonces périmés ! Un site, ça vit : c’est normal que des pages disparaissent. Mais il faut gérer ça comme il faut, avec les bons codes HTTP. Lisez les conseils de Sylvain Richard (agence Axenet)
  5. Créez un index de sitemaps ! Pourquoi un index ? pour lister à l’intérieur plusieurs sitemaps. Pourquoi plusieurs ? pour en fait un par type de page (catégories, produits, articles, autres…), afin de préciser l’analyse du taux d’indexation. Ceci n’aidera pas à progresser en position, mais facilitera l’analyse du référencement. Si besoin, lisez mon tuto sur les sitemaps et le SEO.
  6. Vérifiez l’URL de votre page d’accueil : si c’est example.com/index.php ou example.com/index.html ou autre chose que example.com/, cela génère bêtement du contenu dupliqué. En gros, vous diluez vos efforts ! Dans ce cas, modifiez tous vos liens internes pour qu’ils pointent au bon endroit et mettez en place une redirection de cette mauvaise URL vers la bonne.
  7. Dans la pagination, vérifiez l’URL de la page 1 ! L’erreur classique est d’avoir une URL différente selon qu’on l’affiche en premier ou qu’on y revient en cliquant sur un lien depuis la page 2. Explications détaillées ici.
  8. Accélérez votre site ! C’est ultra important de nos jours, que ce soit sur ordinateur, sur tablette ou sur mobile, les internautes veulent des pages qui s’affichent vite. Lisez tous ces conseils pour rendre votre site + rapide.
  9. Passez à HTTPS ! Même si dans pas mal de cas ça ne semble pas nécessaire, un jour ou l’autre vous verrez qu’il faudra faire la migration vers HTTPS. D’une part HTTPS aide (un peu) au référencement, mais aussi ça rassure les internautes (surtout quand les navigateurs affichent des messages alarmants pour les sites HTTP).
  10. Vérifiez que vous n’avez aucune erreur avec vos URL canoniques ! Ayant accès à des milliers d’audits sur ma plateforme My Ranking Metrics, je peux vous assurer qu’il y a souvent des erreurs avec les canoniques. Même si Google n’en tient pas forcément compte (notamment en cas d’erreur flagrante), je vous conseille de les vérifier. Si besoin, mon outil d’audit RM Tech peut le faire sur l’ensemble de votre site.
  11. Assurez-vous d’avoir un site compatible mobile ! Avec l’arrivée de l’index mobile de Google, c’est totalement indispensable d’avoir un site mobile bien fait. Le plus simple est d’utiliser le responsive design…
  12. Vérifiez que Google peut accéder à vos images, CSS, JS ! Si vous bloquez leur accès via le fichier robots.txt, Googlebot ne peut pas se « faire une idée » du rendu visuel de vos pages. Et donc il peut estimer à tort que vos pages sont incompatibles mobile. Vous avez dans Search Console un compte-rendu de ces blocages éventuels.
  13. Ajoutez une visite virtuelle pour votre établissement ! L’atout marketing est énorme, ça vaut le coup de faire l’investissement (lisez « La visite virtuelle pour Google My Business« ). Vous pourrez montrer à vos (futurs) clients à quoi ressemble votre magasin, restaurant ou gîte. Et vous pourrez l’incorporer aussi bien à votre site qu’à votre fiche My Business.
  14. Ajoutez des données structurées dans vos pages ! Vous aiderez Google à comprendre parfaitement de quoi vous « parlez ». Les données structurées sont essentielles à l’heure où les moteurs font une analyse sémantique (ils sont passés de l’analyse des mots aux entités/concepts). Dans certains cas vous verrez même un impact visuel dans les SERP (étoiles, prix, dates, photos, etc.).
  15. Attention aux pubs qui prennent tout l’écran sur mobile ! Depuis janvier 2017, Google pénalise ceux qui abusent des interstitiels intrusifs…
  16. Testez le format AMP pour accélérer votre site ! Google met énormément en avant ce format spécial qui permet d’avoir des pages qui s’affichent hyper vite. Si Google continue de prévoir un affichage spécial pour AMP dans les SERP mobiles, ça peut valoir le coup d’y passer. J’ai fait un dossier complet sur les pages AMP.
  17. Vérifiez que votre serveur retourne bien un code 404 pour les pages introuvables ! C’est la valeur standard pour ce cas, il ne faut surtout pas rediriger les pages introuvables vers la page d’accueil. Testez une URL inexistante avec un outil d’entête HTTP (le mien par exemple) pour vérifier que le code retourné est 404 (pas 200, 301 ou autre).
  18. Si vous avez migré votre site de HTTP à HTTPS, vérifiez vos redirections ! Toute ancienne URL en HTTP doit être redirigée (en une seule étape) vers son équivalent en HTTPS. Je fournis tous les codes de redirection pour ça, testez ensuite avec un analyseur d’entête HTTP. Pour chercher s’il reste le moindre lien interne vers du HTTP, utilisez un crawler.
  19. Vérifiez que vous n’avez aucune balise title en doublon ! La cause peut être aussi bien technique (un contenu se trouve accessible à plusieurs URL) ou rédactionnelle. Dans tous les cas, vous devez corriger le problème. Allez dans Google Search Console dans la rubrique « Apparence dans les résultats de recherche > Améliorations HTML » et regardez si Google liste des balises title en double. Attention, d’après mon expérience ce rapport est rarement exhaustif. Je vous recommande de lancer un audit pour vérifier 100% de vos pages (RM Tech le fait de façon très complète).
  20. Vérifiez que vos liens sortants externes ne sont pas cassés ! Même s’il n’y a sans doute pas d’impact direct en référencement, vous prenez le risque de décevoir vos visiteurs, ce qui au final dégrade votre référencement. Si votre site Internet est basé sur un CMS connu, il y a sans doute un plugin pour vérifier ça. Par exemple Broken Link Checker sur WordPress. Sinon, lancez un audit pour les repérer (Xenu ne peut pas le faire, par contre RM Tech le fait en détails).
  21. Vérifiez que vos pages ne sont pas trop profondes ! Que ce soit pour l’internaute ou en termes SEO, si une page est difficile d’accès, elle sera peu performante. J’ai pu mesurer l’impact réel sur une large étude de 8 millions de pages… D’abord, mesurez la profondeur de chaque page (il vous faudra un crawler du type RM Tech). Ensuite, modifiez votre site pour réduire la profondeur, surtout pour les pages stratégiques.
  22. Faites des liens sur votre page d’accueil vers les pages stratégiques du moment ! C’est particulièrement utile sur les sites ecommerce sur lesquels il faut mettre en avant des produits (pendant une certaine période). Faire un lien depuis l’accueil vers une page interne lui offrira un « coup de boost » SEO.
  23. Repérez les pages n’ayant qu’un seul lien entrant interne ! Ce n’est pas obligatoire, mais une page est rarement très performante en SEO si elle ne reçoit qu’un seul lien interne. Pour les pages stratégiques en termes de business, trouvez d’autres endroits du site pour leur faire un lien. C’est surtout efficace sur les sites de plus de 500 pages environ. Mon outil RM Tech vous liste les pages concernées.
  24. Repérez les pages ayant toujours le même texte cliquable (anchor text) dans ses liens entrants internes ! Ce n’est pas obligatoire d’en avoir plusieurs, mais en variant ces textes, vous optimisez le positionnement de la page de destination sur bien plus de requêtes (effet longue traine). Pour les pages stratégiques en termes de business, trouvez d’autres endroits du site pour leur faire un lien. C’est très efficace sur les sites de plus de 500 pages environ. Mon outil RM Tech vous liste les pages concernées.
  25. Ajoutez des avis clients dans vos pages ! C’est surtout utilisé sur les fiches produits, mais ça peut l’être pour vos services également. Ces avis clients (authentiques bien entendu) vont enrichir le contenu éditorial de la page. N’oubliez pas d’inclure le balisage sémantique (données structurées schema.org) afin d’avoir une chance d’obtenir un rich snippet (extrait avec des étoiles dans les SERP de Google). Si besoin, lisez la doc de Google, par exemple ici celle des « reviews ».

15 idées SEO basées sur le contenu

Vos pages doivent intéresser les internautes et contenir ce qu’il faut pour que Google les comprenne bien et vous classe en haut des résultats. Ceci concerne essentiellement le texte mais aussi les images ou les vidéos. Voici les meilleures méthodes de SEO par le contenu…

SEO par le contenu

Optimisation SEO par le contenu et l’expérience utilisateur

  1. Retravaillez vos balises title ! La recette à appliquer la suivante : un peu de mots-clés, un peu de mots convaincants pour inciter au clic, un peu de marque (si elle est courte et connue), le tout dans environ 65 caractères. Retravailler ses titres, c’est sans doute le meilleur ratio « temps passé » / « gain en SEO ».
  2. Vérifiez toutes vos descriptions ! La meta description (ou plutôt le snippet dans les résultats) est là pour compléter le titre. Elle doit donc elle aussi contenir des expressions-clés, ainsi que des arguments qui incitent l’internaute à cliquer pour voir votre page, sans oublier la mise en avant de votre nom ou marque. Avoir une meta description trop courte, absente ou identique sur toutes vos pages est une grosse erreur SEO (mais aussi un très bon levier d’amélioration). J’ai le dossier le + complet du web sur la meta description, profitez-en…
  3. Augmentez votre CTR dans les résultats ! Sans même vouloir gagner en positionnement, vous pouvez obtenir plus de clics avec des extraits (titre + descriptif) plus attirants. Avec un meilleur combiné titre+ description, vous pouvez très bien augmenter le CTR de 20%… ce qui fait 20% de trafic en plus ! Cerise sur le gâteau : c’est un critère sans doute étudié par Google, utilisé de façon directe ou indirecte.
  4. Ajoutez un texte de description sur chaque page de catégorie ! Sous le titre (H1) et avant la liste des produits, rédigez une description de la catégorie, sous forme de 1 ou 2 paragraphes. Attention à produire un texte agréable à lire, l’objectif n’est pas seulement la rédaction SEO, c’est aussi l’accueil de l’internaute. Le but est qu’on comprenne mieux le contenu de la catégorie.
  5. Ajoutez de belles images au coeur de vos contenus ! Elles donneront un meilleur a priori aux internautes qui découvrent votre site pour la 1ère fois. Elles vous donneront une chance supplémentaire d’avoir de la visibilité dans les SERP de Google. Pour la pratique, suivez mes conseils ici.
  6. Variez les mots-clés visés ! Plutôt que de ne penser qu’à un seul mot-clé par page (très mauvaise idée), élargissez à plein d’autres expressions qui répondent à la même intention de l’internaute. On appelle ça travailler la longue traîne (ou pour vous épater, les techniques de Latent Semantic Indexing). A ce sujet, lisez l’article de SEO Quantum qui rappelle qu’il faut (aussi) utiliser des mots rares. Si vous ne savez pas comment trouver ces variantes de mots-clés, allez dans Google et tapez votre mot-clé principal. Ensuite, regardez les suggestions (qui s’affichent petit à petit) et les recherches associées (en bas de page). Pour allez plus vite, utilisez des outils comme ceux décrits par Miss SEO Girl par exemple, ou ceux de la liste de La Fabrique du Net.
  7. Créez des bons articles evergreen ! Il s’agit de contenus intemporels, que vous pourrez partager à votre audience régulièrement (moyennant quelques mises à jour si nécessaire). Ces types de contenus sont très efficaces en SEO. Pour les créer, suivez les conseils de Valérie Demont ou de DomRaider.
  8. Mettez à jour vos vieux articles ! Passez en revue tous vos articles et repérez ceux dont la date de publication est ancienne (et ne concernent pourtant pas une actualité). Les internautes qui voient une date trop ancienne ne prennent pas au sérieux l’article… Si vous voyez qu’il faut revoir le contenu, c’est le moment de le faire. Si l’article est totalement dépassé, supprimez-le.
  9. Répondez directement aux questions des internautes ! Google cherche à fournir une réponse rapide aux questions posées par ses utilisateurs. Pour ça, il a besoin de votre contenu. Identifiez les questions via Search Console (ou un outil d’analyse des mots-clés qui sait repérer les questions, comme 1.fr) puis ajoutez-les dans votre article, avec la réponse juste en-dessous. Vous pourrez être sélectionné en Featured Snippet (« position 0« ) ou dans les blocs « People Also Ask« .
  10. Ajoutez des vidéos dans vos pages ! Si possible, des vidéos qui vous appartiennent, mais sinon ça peut aussi servir à compléter l’information fournie dans votre page. Vous en profiterez pour améliorer votre référencement sur YouTube (quelques pistes ici, et un super livre que je vous recommande).
  11. Structurez vos contenus éditoriaux avec des bons titres ! Les balises H1-H6 sont faites pour ça : aider le lecteur (et le moteur de recherche) à comprendre la logique de votre contenu. Sans aller jusqu’à la sur-optimisation, une bonne structure de titres dans vos pages vous aidera à inclure des expressions stratégiques. Testez la structure d’une page avec mon outil gratuit, ou sur l’ensemble de votre site avec RM Tech.
  12. Identifiez vos pages de mauvaise qualité ! Elles déçoivent les internautes qui les consultent et dégradent la note globale de qualité que Google calcule sans doute (par exemple avec Panda). Le mieux est de transformer ces mauvaises pages pour atteindre un haut niveau de qualité. Si vous ne pouvez pas, une autre solution est de fusionner plusieurs pages pour que leur regroupement soit de qualité. En dernier recours, supprimez-les et faites-les désindexer de Google. Pour gagner du temps, suivez ma méthode pour repérer les pages de mauvaise qualité intrinsèque.
  13. Faites la chasse au contenu trop faible ! Généralement il s’agit de pages avec très peu de valeur ajoutée. Repérez-les, mettez les contenus à jour, complétez-les, ajoutez des images ou vidéos… Ces pages génèreront à nouveau des visites (et la qualité de votre site progressera). + d’infos ici sur la chasse au « thin content ».
  14. Ajoutez des questions/réponses sur vos fiches produits ! Laissez les internautes poser des questions, y compris en amont de leur achat, et répondez-leur dans une FAQ incluse sur la fiche produit. Non seulement cela enrichit le contenu de la page (avec des questions que peuvent poser les internautes dans Google), mais en plus cela vous donne des idées pour compléter le descriptif produit. C’est une astuce utilisée par Amazon, décrite par beetle-seo.com.
  15. Proposez vos contenus sous une autre forme ! Par exemple, faites une vidéo qui résume un tutoriel, ou des slides, une infographie, etc. Vous n’aurez pas de contenus dupliqués et relancerez l’intérêt pour votre site. Vous pouvez même en profiter pour publier ces nouveaux contenus ailleurs (sur YouTube, sur Slideshare, etc.).

18 idées SEO pour des backlinks et de la notoriété

Google se base sur pas mal de choses pour évaluer la notoriété des sites : les backlinks bien sûr, « l’équivalent marque » de votre site et peut-être aussi les réseaux sociaux. Voici les stratégies de netlinking que j’utilise pour mes clients et mes sites…

Netlinking et branding

Netlinking et branding : éléments majeurs du référencement naturel

  1. Nettoyez les backlinks artificiels créés dans le passé ! Vous avez peut-être créé plein de liens vers votre site pour booster votre référencement (annuaires, sites de « communiqués de presse », commentaires, signatures de forums, échanges de liens, achats de liens, etc.). Les plus artificiels d’entre eux doivent être désavoués.
  2. Modifiez ou supprimez vos backlinks « sitewide » ! Il s’agit des liens (souvent artificiels, à mots-clés) situés sur toutes les pages des sites de partenaires, généralement dans le pied de page ou une barre latérale. Remplacez-les par un ou quelques liens situés au coeur d’un article qui traite de votre thématique.
  3. Publiez les résultats d’une vaste étude ! Le but est d’impressionner par la qualité, le sérieux et l’exhaustivité de votre étude (sinon vous ne récolterez pas beaucoup de liens). J’ai testé plusieurs fois avec succès cette méthode, par exemple en résumant les problèmes SEO des 500 sites de la FEVAD (+ de 200 sites font un lien, dont celui des Echos Entrepreneurs)
  4. Identifiez qui parle de votre site sans faire de lien ! On appelle ça une mention, c’est-à-dire que le nom du site (ou son adresse) est indiqué dans une page mais sans lien (balise <a href>). Identifiez-les (avec Linkody, Majestic, Ahrefs ou d’autres outils, ou de façon gratuite mais moins efficace avec une alerte Google) puis contactez le site concerné pour demander qu’un lien soit ajouté.
  5. Copiez les bonnes idées netlinking de vos concurrents ! Etudiez les backlinks de vos concurrents (avec Linkody, Majestic, Ahrefs ou d’autres outils) pour repérer les meilleurs. Ensuite, soit vous pouvez vous aussi avoir un lien depuis les mêmes sites, soit vous vous inspirez des idées. Vous pouvez aussi me demander de le faire pour vous dans le cadre d’un audit netlinking.
  6. Profitez d’un changement de votre logo ! C’est en effet l’occasion de contacter ceux qui utilisent votre vieux logo : fournissez-leur la nouvelle image et demandez-leur d’ajouter ou modifier le lien vers votre site par la même occasion. Pour trouver les pages avec votre vieux logo, faites une recherche par l’image dans Google images.
  7. Faites remplacer les liens vers vos profils (Facebook, Twitter…) par des liens vers votre site ! En gros, étudiez les backlinks de vos comptes de réseaux sociaux, puis contactez les sites qui font ces liens pour voir s’ils peuvent les modifier en liens vers votre site. Ce n’est pas forcément génial, mais ça peut vous faire quelques nouveaux liens. A vous de faire le tri ! J’ai trouvé cette idée parmi plein d’autres sur refeo.com.
  8. Donnez accès gratuitement à un outil utile à vos visiteurs ! C’est peut-être surprenant, mais ce type de service aura du succès en termes de backlinks (à condition qu’il soit bien fait). Je l’ai constaté avec mes propres outils, mais on peut le voir sur d’autres (calculettes de crédit immo, météo, etc.).
  9. Contactez l’auteur d’un article pour lui suggérer une amélioration ! Ca peut être une idée complémentaire, une suggestion de nouvel outil, un retour d’expérience sur l’astuce proposée dans l’article, etc. Si vous vous y prenez bien, vous pouvez gagner un lien « en récompense » :-) Voyez l’exemple d’André sur Traficmania.
  10. Faites-vous inviter pour écrire un article sur un site site ! On appelle ça du guest blogging. Le principe est de fournir un article (de super qualité) à un site qui va le publier, vous autorisant généralement à inclure au moins 1 lien vers votre site. Lisez les explications de Sylvain Lembert, il le pratique beaucoup sur son site. Au passage, j’accepte aussi les invités, contactez-moi si vous avez une bonne idée d’article (thématique search marketing).
  11. Demandez à vos partenaires offline de vous faire un lien ! Faites la liste de tous vos partenaires « dans le monde réel » : partenaires business, amis, fournisseurs, clients, associations ou fondations, etc. Voyez ensuite lesquels pourraient parler de vous sur une page de leur site, avec un joli lien !
  12. Demandez à vos fournisseurs de vous faire un lien ! Qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ne pas demander à vos fournisseurs de vous ajouter sur une page « où acheter nos produits ? » ?
  13. Inscrivez-vous sur le site de votre mairie et de votre CCI (chambre de commerce et d’industrie) ! Avec ces sites institutionnels, vous avez une bonne chance d’être accepté (si votre demande est légitime bien entendu) et a priori ils ont une bonne notoriété. Que du bon donc, à condition que ces sites gèrent effectivement des listes de liens vers les entreprises locales.
  14. Identifiez les liens pointant vers des erreurs 404 de vos concurrents et proposez votre contenu en remplacement ! Pour cela, analysez les backlinks de vos concurrents (avec Linkody, Majestic, Ahrefs ou d’autres outils) qui aboutissent à une erreur 404. Ensuite, assurez-vous d’avoir une page d’excellente qualité qui correspond à la ressource manquante. Enfin, contactez les sites faisant ces liens et proposez qu’ils modifient le lien cassé pour pointer vers votre site.  Vous pouvez aussi me demander de le faire pour vous dans le cadre d’un audit netlinking.
  15. Identifiez ceux qui citent une source d’info devenue inaccessible ! C’est très proche de l’idée précédente, mais cette fois-ci vous ne cherchez pas forcément les backlinks de vos concurrents. Il s’agit ici de trouver des sites (de qualité) dans votre thématique citant des sources d’information en faisant un lien, mais dont le lien mène désormais nulle part. A vous de les contacter en leur proposant une de vos pages en remplacement.
  16. Publiez des superbes infographies ! Eh oui, ça marche encore… à condition de fournir une information inédite et d’être excellent en termes de réalisation. Tournez-vous vers des plateformes d’infographistes pour passer commande, et lisez le retour d’expérience de Pierre-Antoine Levesque.
  17. Arrêtez d’être avare en liens sortants externes ! Même s’il n’est pas garanti que l’impact SEO soit direct, c’est une bonne chose de faire des liens vers d’autres de qualité sur le même sujet que celui de votre page. C’est une façon de mieux faire comprendre à Google de quoi parle votre page. C’est aussi un moyen de montrer que vous êtes un hub qui a sélectionné d’autres pages intéressantes sur le sujet. En plus, vous vous ferez des amis qui un jour ou l’autre vous feront un lien !
  18. Publiez des offres d’emploi et faites-les connaître ! Si vous prévoyez de recruter, publiez les offres sur une seule page dont l’URL ne changera jamais, et faites-le connaître partout où vous pouvez. Pensez aux sites spécialisés, ainsi qu’aux sites locaux ou dans votre thématique. Il est fort probable qu’ils ajoutent un lien vers la page d’accueil de votre rubrique « offres d’emploi ».

14 méthodes et outils SEO incontournables

Sans méthode vous tournerez en rond, et sans outil vous ne serez pas efficace. C’est là que se fait la différence entre les bons et les moins bons SEO ! Voici les méthodes et outils que j’utilise pour mes clients et mes sites…

Outils et méthodes SEO

Outils et méthodes pour le référencement naturel

  1. Faites la chasse à la masse noire ! Il s’agit des pages (URL) qui sont crawlées par Google et parfois même indexées alors qu’elles n’auraient même pas dû exister. Elles consomment ce qu’on appelle le « budget de crawl », génèrent sans doute des contenus dupliqués et dégradent la qualité globale de votre site.
  2. Repérez vos articles totalement inefficaces en SEO ! Si vous avez des articles qui n’ont pas généré la moindre visite en référencement naturel sur les 12 derniers mois… alors il est temps de vous en occuper. Le problème peut venir du sujet de l’article (qui n’intéresse plus personne) mais aussi de la médiocrité de la page (aucune valeur ajoutée). Pour identifier ces pages, allez dans Analytics (ou votre outil de mesure d’audience) et regardez les pages de destination pour le trafic SEO. Si vous ne savez pas le faire, j’ai un tuto vidéo, mais sachez que mon outil RM Tech le fait (tout en couplant l’analyse avec d’autres critères).
  3. Faites moins de pages mais que vos visiteurs adorent ! Aujourd’hui, faire une page qui respecte les optimisations de base du SEO ne suffit plus. Vous ne pouvez pas considérer une page de façon statique, sans les données liées à l’internaute. Google sait repérer les pages qui déçoivent trop les internautes ! C’est d’ailleurs ce que répond Jean-François Pillou (créateur de la success story Comment Ca Marche) quand on lui demande la meilleure technique SEO sous-estimée… Combinez les métriques à votre disposition (j’ai interrogé plein d’experts sur ce sujet) ou laissez faire RM Tech qui repère les pages qui déçoivent trop.
  4. Accélérez vraiment votre site ! Pour savoir ce qui ralentit trop vos pages, testez-les avec Google PageSpeed Insights ou mieux, avec Dareboost (outil français que je décris ici) ou Fasterize (solution SaaS également française expliquée ici).
  5. Réduisez la taille de vos fichiers images ! C’est possible en 1 clic avec plusieurs outils, par exemple ImageRecycle. Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas ! Pour ma part je le fais sur tous mes sites et ceux de mes clients.
  6. Profitez de la diversité des SERP de Google ! Je parie que vous ne connaissez pas les + de 70 types de résultats affichés dans les SERP. Il y a plein de façons d’en profiter pour obtenir une meilleure visibilité…
  7. Utilisez Google Search Console ! Cette interface entre Google et celui qui gère un site (ou une appli) est incontournable. Si vous ne l’avez pas encore fait, ajoutez votre site puis passez en revue tous les rapports fournis.
  8. Vérifiez que vous n’avez aucune pénalité Google ! C’est peu probable car vous seriez déjà au courant, mais si vous n’allez jamais dans votre compte Search Console, ça peut arriver. A la différence d’une « pénalité algorithmique », Google prévient en cas de « pénalité manuelle ». Voici la liste des infractions et pénalités associées.
  9. Gagnez du temps avec les bookmarklets ! Quelques clics qui vous simplifient la vie pour vos actions liées au référencement, aux réseaux sociaux ou à la gestion de votre site. Vous ne savez pas ce que sont les bookmarklets ? Suivez mon tuto !
  10. Regardez quelles pages sont indexées ! En récupérant la liste des pages indexées, vous pouvez en déduire celles qui ne le sont pas, ce qui n’est pas normal. Ca peut vous aider à comprendre certains problèmes sur votre site. Je vous propose un tuto vidéo pour savoir comment lister les pages indexées (sites de moins de 1000 pages).
  11. Devenez le dieu des commandes Google ! Comme les bookmarklets, elles vous feront gagner du temps, par exemple pour chercher dans un site particulier, dans la balise title, accéder au cache, savoir si Google a indexé une URL précise, etc. Je vous ai fait la liste complète ici :-)
  12. Equipez-vous d’un outil de gestion des backlinks ! Vous gagnerez un temps fou et découvrirez des opportunités avec un outil comme Linkody.
  13. Incitez vos lecteurs à partager sur les réseaux sociaux ! Après avoir testé plein de plugins, j’ai choisi Social Warfare que vous voyez sur cette page. C’est beau, léger, rapide et puissant :-) Vous pouvez en trouver plein d’autres, par contre mettez-en car ça augmente les partages, ce qui est une très bonne chose. Pour aller encore plus loin, lisez mes astuces pour avoir + de partages.
  14. Automatisez et planifiez les partages sur les réseaux sociaux ! Peut-être que comme moi avant, vous faites tout à la main ? C’est une perte de temps gigantesque… Planifiez à l’avance les partages de vos meilleurs contenus sur vos comptes Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+. Mieux encore : avec CoSchedule (que j’utilise sur WebRankInfo), activez le mode de re-partage automatique ! L’outil repère les partages qui ont eu du succès et les planifie à nouveau dans le futur.

D’autres idées ? Les commentaires sont à vous :-)

Vous n’y arrivez pas tout seul ? Contactez-moi pour un devis
Liste idées SEO

Enorme liste de + de 70 stratégies et méthodes d’optimisation du référencement naturel, proposées et utilisées par WebRankInfo

Cet article vous a-t-il plu ?

Note : 4.6 (13 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

5 commentaires

morsi

Bravo ! avec 72 conseils il n’y a vraiment plus rien à dire :)

Répondre
Armelle

Incroyable travail, un grand merci :)

Répondre
Jerome

Ce recueil est une vraie mine d’or, et je pèse mes mots.

Un grand merci pour ce travail !

Répondre
Olivier Duffez

Merci Jérôme ! Je suis d’accord avec toi ;-) D’ailleurs, ça me ferait bien plaisir si tu pouvais faire un lien vers cet article depuis ton site…

Répondre
pako

Un grand merci à vous Mr Duffez pour ces conseils.

Répondre