Google Android

Plateforme logicielle libre pour terminaux mobiles, incluant un système d’exploitation, une interface utilisateur et des applications.

Besoin d'aide sur Google Android ? :

Google Android en image :

Android

Pas moins de 33 entreprises des télécom participent au projet Android dès son lancement… en concurrence avec Microsoft (avec son OS Windows Mobile), ainsi que Symbian (dont Nokia est le principal actionnaire) et Apple avec son iPhone au standard propriétaire !

Ce système d’exploitation pour portables est entièrement libre, ouvert à tous les développeurs extérieurs. Un Software Development Kit (SDK) est disponible afin que les développeurs puissent créer des applications. L’objectif est bien évidemment de créer une forte dynamique autour d’Androïd afin que soient développées de nombreuses applications ouvrant de nouvelles perspectives. On peut ainsi imaginer :

  • une généralisation de l’intégration du GPS dans les mobiles, décuplant les possibilités offertes par des logiciels comme Google Maps voire Google Earth.
  • le portage sur terminaux mobiles d’applications basées sur des réseaux sociaux (ce qui sera sans doute facilité par le récent projet OpenSocial, mené bien entendu par le même géant du Net…)
  • la publicité pourra sans doute mieux s’imposer sur les mobiles (l’objectif évident de Google qui cherche encore à étendre la couverture de son réseau AdSense)
  • les utilisations plus classiques d’Internet sur les mobiles seront peut-être encore plus banalisées, ce qui permettrait certainement à Google d’imposer Gmail pour mobiles ou même YouTube

Les membres fondateurs de l’alliance Open Handset sont Aplix, Ascender Corporation, Audience, Broadcom, China Mobile, eBay, Esmertec, Google, HTC, Intel, KDDI, LivingImage, LG, Marvell, Motorola, NMS Communications, Noser, NTT DoCoMo Inc., Nuance, Nvidia, PacketVideo, Qualcomm, Samsung, SiRF, SkyPop, SONiVOX, Sprint Nextel, Synaptics, TAT – The Astonishing Tribe, Telecom Italia, Telefónica, Texas Instruments, T-Mobile, Wind River. Vous constaterez qu’il n’y a aucune entreprise française…

Rappelons également qu’Android est le nom d’une startup rachetée par Google en août 2005, spécialisée dans le développement de logiciels pour portables.

Egalement à propos d’Android…

Le clavier virtuel BlindType

En octobre 2010, Google a racheté BlindType, un système qui améliore la saisie sur les claviers virtuels largement utilisés sur les smartphones avec écran tactile.

Blind Type Créé par Kostas Eleftheriou (développeur d’applications iPhone célèbres comme iSteam) et Panos Petropoulos, BlindType permet aux utilisateurs de téléphones à écran tactile de ne plus se soucier de savoir s’ils tapent correctement sur les bonnes touches. Leur système corrige automatiquement la saisie, apparemment mieux que le clavier T9 largement utilisé jusqu’alors.

Leur site ne fournit pas vraiment de détails, ils prétendent que leur technologie novatrice dépasse les 2 approches connues jusqu’alors sur les smartphones :

  • la saisie de lettres individuelles, assistée par une prédiction des mots (via dictionnaire) et une correction automatique
  • la technique consistant à relier les lettres en glissant son doigt sans le relever. C’est en quelque sorte le geste qui est reconnu.

Nul doute que BlindType sera intégré dans Android d’ici peu et peut-être dans d’autres services de Google. La startup BlindType est située à San Francisco. On discute de BlindType sur le forum WebRankInfo. Source : blog officiel de BlindType.

FlexyCore, créateur de DroidBooster

En octobre 2013, après 1 an de tractations, Google a finalisé le rachat de la startup FlexyCore basée à Rennes, éditrice de DroidBooster, un système permettant d’optimiser la vitesse d’Android sans consommer la batterie outre mesure.

Créée en 2008 par Gilbert Cabillic (ancien chercheur à l’Inria et ex-responsable R&D chez Texas Instruments à Rennes), cette startup est spécialisée dans le développement de logiciels permettant d’optimiser les performances du système Android. La solution la plus connue était droidBooster, qui a été depuis retirée de Google Play.

droidBooster par FlexyCore

FlexyCore est également connue pour son SDK « In-the-box » permettant de porter sur iOS (iPhone, iPad) une application Android, ainsi que pour le SDK iSpectrum permettant de développer une application iPhone en Java. Selon L’Expansion, FlexyCore a été racheté 16,9M€ (soit 23M$) ; l’acquisition s’est conclue début octobre 2013 alors que les premières discussions avaient eu lieu dès septembre 2012. Selon societe.com, FlexyCore SAS aurait réalisé en 2012 un CA de 0,36M€ pour un résultat net de 11,46M€ (cherchez l’erreur ?). Toujours selon ce site, l’acquisition aurait eu lieu le 2 octobre 2013. La dernière société française rachetée par Google était Sparrow en juillet 2012. Ne ratez pas ma liste complète des rachats de Google.

Principe de fonctionnement de DroidBooster (vidéo de décembre 2010) :

Principe de fonctionnement de iSpectrum :

Démo vidéo de iSpectrum (mai 2010) :

Green Throttle : manettes de jeu Android

En mars 2014, Google s’empare de la startup Green Throttle, connue pour avoir conçu une manette de jeu Android. Ce rachat préfigure-t-il le développement d’accessoires de jeux pour Android, éventuellement sur TV ou sur une future console ?

Manette de jeu Green ThrottleGreen ThrottleGreen Throttle est connue pour sa manette de jeu Atlas Controller, fonctionnant sous Android par une connexion Bluetooth, ainsi que pour sa plateforme de jeux pour mobiles Arena. Disponible sur Google Play et Amazon, elle avait été arrêtée en novembre 2013.

Verra-t-on prochainement de nouveaux accessoires et périphériques pour jouer sur des appareils Android, smartphones ou tablettes ? Ou pourquoi pas sur Android TV ou même sur une future console de jeux Android ?

Basée à Santa Clara (Californie), Green Throttle Games a été créée fin 2012 notamment par Matt Crowley et Karl Townsend. Au moins 2 des 3 fondateurs vont rejoindre Google.

L’acquisition a été confirmée mais son montant n’a pas été révélé. Retrouvez toutes les autres acquisitions de Google.

Voici une vidéo de démonstration et de comparaison de la manette de jeu Atlas Controller avec une manette concurrente :

Rachat de la startup Appurify

AppurifyPendant sa conférence I/O 2014, Google a annoncé avoir racheté la startup Appurify qui fournit aux développeurs une plateforme permettant de tester et d’optimiser leurs applications pour mobiles et le web.

Lancée en avril 2012, la startup basée à San Francisco est connue surtout pour sa plateforme Appurify Mobile Platform (AMP) qui aide les développeurs à accélérer leurs tests d’applications mobiles. Appurify promet de maintenir son modèle freemium multi plateformes (iOS et Android).

Voir aussi ma liste des startups rachetées par Google.

Source : voir ces détails en anglais

drawElements

En juillet 2014, Google a annoncé le rachat de la société drawElements qui développe des logiciels d’analyse des performances des processeurs graphiques (GPU) embarqués dans les terminaux mobiles.

drawElements

drawElements

Ces outils de développement aideront les développeurs Android à optimiser les performances de leurs applications mobiles, mais surtout leur qualité d’implémentation, leur stabilité et leur justesse, quel que soit le terminal (des smartphones aux tablettes, en passant par les caméras, les lunettes, les thermostats, les manettes de jeu et toutes sortes d’autres objets connectés).

Une fois n’est pas coutume, cette société n’est pas à San Francisco ni en Californie, mais à Helsinki (Finlande). Même si les fondateurs pourraient rejoindre le siège de Google, l’équipe de développeurs restera sur place. Le montant de l’acquisition n’a pas été révélé.

Ils sont également proposés aux fabricants d’appareils afin qu’ils testent leur architecture.

dEQP de drawElements

Capture d’écran de la plateforme dEQP de drawElements

L’outil de benchmark principal s’appelle drawElements Quality Program (dEQP). En voici une vidéo de présentation :

https://www.youtube.com/watch?v=su5lzfK0o3o

Donnez votre avis sur Google Android

Note : 3.2 (6 votes)
Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

5 commentaires

doumemus

J’utilise gmail sur ma tablette ASUS, c’est bien pratique, mais je ne retrouve pas les fonctionnalités habituelles (ou je ne sais pas faire): gestion des dossiers notamment. Comment peut-on créer des dossiers pour classer les méls reçus?

Répondre
rayback

salut,
je suis très flatté par toutes ces applications mais toutefois, j’aimerais savoir si avec la plateforme Android il y a une application de videosurveillance avec possibilité d’envoie d’alarme par sms en cas d’intrusion sur le site ou l’objet à surveiller. merci bonne compréhension

Répondre
realgar

Bjr
Galaxy note 2 pb play store message com.google.process.gaps arrete ?
Impossible de relancer. Pourrais je avoir un conseil. Merci.

Répondre
Fm55

Savoir supprimer ds la corbeille les messages déjà supprimer. Impossible à moins que vous m’aidiez.
Merci
J’ai un Galaxie samsung note 2

Répondre
kersabiec

Une très belle invention, mais beaucoup de contraintes commerciales sous-jacentes (et c’est normal). Il faut un compte Google, un compte chez notre FAI, un compte chez le fabricant de mobile… çà devient lourd..avec une dispersion de nos données à tous vents. Je commence à penser (et l’entend aussi autour de moi) qu’il va y avoir une scission entre deux types d’utilisateurs, vers des packs d’applis plus simples (téléphone pratique) , ce qui n’empêche pas les grands écrans. Applis peut être payantes… mais moins polluées par des relances incessantes, des synchros à tout va, etc…( A la longue on se lasse de la pléthore d’applis chronophages). Vers des applis issues du monde professionnel pour les autres (téléphone outil, indispensable) … qu’en pensez vous ? Bien sûr il faudrait approfondir le sujet.

Répondre