Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google AdSense lance Matched Content, un système de recommandation de contenus

Google propose aux éditeurs de gros sites à fort trafic de tester son nouveau système de recommandation de contenu, intitulé Matched Content (« Contenu correspondant » en français). Il affiche des liens vers d’autres pages similaires de votre site.

Blocs de liens du système « Contenu correspondant »

Matched Content est un système qui analyse les contenus des pages de votre site afin de pouvoir recommander des pages similaires à d’autres. Si vous ajoutez un bloc Matched Content sous un de vos articles, le système va afficher des liens vers d’autres articles en rapport avec celui-ci, sous la forme classique titre + vignette + résumé :

Google AdSense Matched Content

Le système Matched Content affiche des liens vers des contenus similaires de votre propre site

Si ce système est gratuit, pourquoi Google le propose à ses affiliés AdSense ?

Sans doute car il augmente généralement le nombre de pages vues par visiteur, la durée de visite (et sans doute aussi la fidélité de l’internaute) et donc au final augmente le nombre d’impressions de publicités et les revenus publicitaires.

Google choisit les articles similaires en fonction de la thématique des pages (c’est automatique) mais les personnalise aussi en fonction des internautes (on ne sait pas de quelle façon précise).

Si votre site est éligible à cette fonctionnalité, vous pouvez ajouter des blocs sur toutes les pages que vous souhaitez, à condition qu’elles affichent des publicités AdSense.

Attention, ce système ne gère pas les sous-domaines ! Cela signifie que tous les sous-domaines sont considérés comme faisant partie du même site. Si vous mettez un bloc de contenus correspondants sur le sous-domaine « blog », Google affichera peut-être des liens vers des pages d’autres sous-domaines comme par exemple « www ».

Ces blocs sont compatibles mobiles, tablettes et ordinateurs, mais ne vous aideront pas en termes de référencement naturel (car ce contenu ajouté par Javascript n’est pas vu par Googlebot). Si vous le pouvez, utilisez plutôt un système traditionnel intégré à votre CMS qui génère des liens en HTML que Googlebot verra.

Cette nouvelle fonctionnalité pourrait faire de la concurrence à Taboola et Ligatus, très utilisés sur les gros sites éditoriaux…

Comment être éligible à la fonctionnalité Matched Content ?

En résumé, vous devez avoir un gros site avec un fort trafic (grand nombre de pages vues uniques).

Vous pouvez savoir si votre site répond aux exigences de Google, connectez-vous à votre compte AdSense puis :

  1. cliquez sur la roue dentée en haut à droite
  2. dans les menus de la barre latérale, cliquez sur Gestion de site
  3. dans l’onglet « Vous appartenant » listant vos sites, vérifiez si vous voyez une colonne « Contenu correspondant ».
    • si vous n’avez pas cette colonne, c’est que votre site n’est pas éligible, ou que le système n’est pas encore disponible pour votre pays (je suis en train de me renseigner à ce sujet)
    • si vous avez une colonne, elle indique clairement si votre site est Approuvé ou Non approuvé.

Où placer les blocs de contenus similaires ?

Bien entendu, ils fonctionnent bien surtout sur les pages riches en contenus. N’oubliez pas d’inclure une image dans chaque page (elle doit être unique pour plus d’efficacité) et de remplir soigneusement vos balises meta (et open graph, comme expliqué ici).

Il est naturel de placer ce bloc de de « Contenu correspondant » AdSense sous chacun de vos articles, comme indiqué dans cette illustration :

Emplacement Matched Content

Emplacement recommandé d’un bloc Matched Content (géré par AdSense)

Comment évaluer les revenus liés à ces blocs ?

Google AdSense vous fournira de nombreuses informations dans les rapports de performances :

  • revenus estimés
  • demandes de diffusions d’annonces
  • impressions d’annonces
  • clics sur les annonces
  • clics sur les blocs de contenus correspondants
  • taux de clics sur les annonces (CTR)
  • gains par clic sur les annonces (CPC)
  • RPM des demandes d’annonces (gains pour mille impressions)

Source : Google

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

9 commentaires

Maxime

Pour moi inutile, puisque mon CMS me propose déjà cette fonctionnalité, donc au moins je ne suis pas coincé par les limitations de google.

Répondre
Marc Annuaire Francais

Vu que mon site est éclaté en 1000 sous domaines, déjà je ne peux avoir que 500 sites m’appartenant (limite). Et le trafic individuel ne doit pas etre suffisant pour que certains sites soient éligibles.

Répondre
Yann

Le système fonctionne déjà très bien pour la France. Je l’ai activé sur un de mes sites éligible et en quelques minutes les contenus relatifs apparaissent bien pour toutes les pages du site.

La seule limite est que les emplacements prennent uniquement les formats AdSense standards, donc ça n’est pas très flexible en termes de présentation et de mise en page.

Répondre
Olivier Duffez

Merci Yann pour ce témoignage : pourras-tu nous dire si ça augmente bien le nombre de pages vues, l’engagement de l’internaute et au final les revenus ? Et si le ciblage des pages similaires est pertinent ?

Répondre
Sébastien

Je me disais bien que Google devait être jaloux de Taboola et Ligatus. Je ne vois pas en revanche pourquoi cela augmentera les revenus publicitaires des éditeurs de site (pour Google, je vois bien). Vous pouvez expliquer ?

Répondre
Olivier Duffez

ça augmentera les revenus de Google en effet, si cela génère plus de pages vues et au final de clics sur les pubs.
et comme il s’agit de publicités AdSense, l’éditeur du site touche une partie de ces revenus.

Répondre
Yann

@Olivier : c’est en place depuis moins d’une semaine, dont plusieurs jours de vacances scolaires + un pont (trafic atypique), donc encore un peu prématuré pour faire un bilan définitif. On ne peut pas non plus facilement comparer à la même période de l’année dernière pour des raisons d’actualité et de calendrier différents.

Mais en tout cas il n’y a pas d’évolution révolutionnaire dans le nombre de PV/visite. Si ça augmente c’est de l’ordre de quelques pour-cents, pas quelque chose qui se voit tout de suite. Genre ça passerait de 1,88 à 1,92 PV/visite, quelque chose de cet ordre là.

Et pourtant j’ai intégré 2 emplacements très visibles sur toutes les pages du site (un juste en bas des articles et un très gros en bas de page).

En quelques minutes ces emplacements étaient peuplés de façon pertinente sur la totalité des milliers de pages du site.

Le ciblage est donc très pertinent, sans doute plus pertinent que n’importe quel algorithme « maison » : et c’est là la très grande force de la solution Google. Ils savent tout sur le site et ses visiteurs depuis toujours et en temps réel, et ils savent faire des algos de ciblage évolutif les meilleurs du monde. On voit clairement qu’ils ont mis toute la puissance d’Adsense dans ce système. Le ciblage évolue en temps réel (c’est un site d’actu, il y a des dizaines de nouveaux articles par jour), et semble se raffiner « tout seul ». Il faut donc peut-être patienter encore un peu pour obtenir des résultats optimisés au maximum.

Le gros bémol est l’intégration graphique qui est vraiment très limitée (exactement la même qu’Adsense, uniquement dans des formats de bannières standard). Même si elle est parfaitement adaptée au mobile (tous les emplacements sont des sliders « touch », donc des carrousels d’articles en fait). Ces emplacements ressemblent bien trop à des pubs et cela fait surement baisser énormément le taux de clic.

je ne sais pas si je dois ou pas donner le lien de mon site ici :) – je peux le donner en MP si ça t’intéresse Olivier : tu peux me contacter par email.

Répondre
Olivier Duffez

Merci Yann pour ce retour, sympa d’avoir donné ces détails.

Répondre
@AbdelMaleck

Merci pour votre article ! Cela nous éclairé à propos de l’insertion de contenus recommandés dans notre site. Bonne continuation.

Répondre