Vous êtes ici : Dossiers référencement > L'entreprise Google

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Résumé du prospectus d'entrée en bourse de Google (Août 2004)

Par , vendredi 4 février 2005

>

Résumé du prospectus d'entrée en bourse de Google (Août 2004)

Analyse du prospectus décrivant l'introduction en bourse de Google en août 2004.

Description des différents types d'actions

Il existe deux types d'actions :

  1. la classe A : ce type d'action donne
    • le droit d'élire les 3 directeurs de " Google Inc. ",
    • droit à 10 votes pour chaque action achetée.
  2. la classe B : ce type d'action donne
    • le droit d'élire les 3 directeurs de " Google Inc. ",
    • droit à un vote par action achetée.

Le volume d'actions de classe B est beaucoup plus important que celui de la classe A.

Répartition des actions dans l'entreprise

L'entreprise a mis en vente plus de 271 220 000 parts d'actions. Ces actions sont réparties comme suit :

  • 9 % des parts sont détenues par les fonds d'investissement " Sequoia Capital " et " KPCB Holdings Inc ". Les deux sociétés possèdent chacune près de 24 000 000 parts
  • Sergei Brin et Larry Page possèdent chacun au alentour de 39 000 000 parts, soit 14 % de l'ensemble
  • Une autre partie des actions est réservée aux employés.

Le principe d'enchère

Le prix de vente de l'action et le volume d'actions mis sur le marché seront fixés après un appel à l'enchère d'une durée d'environ une semaine. Durant cette période, des personnes habilitées pourront faire des offres pour une quantité d'actions par paquet de cinq. Par personnes habilitées, nous voulons dire seulement des personnes inscrites électroniquement sur des sites spécialisés, comme par exemple le site de la banque " Morgan Stanley & Co. Incorporated " et possédant un " bidder ID ". Ce dernier signifie littéralement " numéro d'offreur ", et grâce à lui, les utilisateurs pourront participer aux enchères. Enfin, les offres ne pourront être effectuées que sur le territoire américain.

Ensuite, quand les enchères seront fermées. La société décidera du nombre d'actions mis sur le marché. Suivant ces chiffres, il sera possible de savoir si l'enchère réalisée a été prise en compte ou non.

Valorisation de l'entreprise

Google entend utiliser les fonds récoltés pour :

  • augmenter son capital et pouvoir faire face à la concurrence,
  • faire l'acquisition de services Web supplémentaires,
  • financer l'achat de nouvelles technologies.

Coût de l'entrée en Bourse

Les divers frais d'entrée en Bourse de Google s'élèvent à $ 4 800 000. Ces frais incluent ceux de la SEC pour s'être chargée de la gestion de l'IPO, ceux du NASD pour l'intégration de l'action " GOOG " à son service, le paiement de taxes à l'état américain, et diverses dépenses liées à la création, la diffusion et à l'archivage du prospectus.

En particulier, les taxes et dépenses diverses comptent pour plus de 84 % des coûts de l'entrée en Bourse. La rémunération de la SEC et du NASD compte pour 8 % des frais

Facteur risque

Les risques liés à la concurrence

Google est en concurrence directe avec Microsoft et Yahoo sur le marché des moteurs de recherche. Ces deux géants possèdent beaucoup plus de ressources, à la fois humaines et financières. Dans le cas du géant de Redmond, le nombre d'employés est vingt fois plus important que celui de Google. De plus, la société Microsoft a accès à de grosses liquidités, ce qui facilite le rachat d'entreprises ou les investissements dans des nouvelles technologies.

Yahoo et Microsoft possèdent un historique plus important et un réseau de services qui lui permet de conserver une grosse masse de clients. Enfin, Microsoft a annoncé la création d'un service de recherche intégré à Windows. Ce service pourrait lui rapporter une très grosse part de marché. Cependant, il est possible que Google soit sollicité pour des opérations de sous-traitance par ces deux multinationales.

Les risques directs

Les risques vont surtout jouer sur le service de publicité de Google. En effet, les navigateurs Internet pourraient bloquer les messages de publicités de la compagnie. De plus, des spammeurs pourraient simuler des clics sur les services " AdSense " de Google, ainsi, la réputation de l'entreprise en serait fortement endommagée et les investisseurs perdraient confiance. Enfin, la loi américaine pourrait forcer la censure de certaines pages, ce qui réduirait l'étendue des services offerts aux clients.

Un risque plus général existe à cause des possibilités de piratage. Les principales techniques de piratage consistent en une saturation du site " google.com " par l'envoie d'un très grands nombre de requêtes de recherche pendant un petit laps de temps.

Voir aussi

Retournez à l'article principal Chronologie de l'introduction en bourse de Google

Cet article a été rédigé par André Bergues Lagarde et Vincent Arguenon, étudiants en première année STI à L'ENSI Bourges, le 04/02/2005

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Discussions sur ce sujet

Toujours sur le sujet de l'article ci-contre, consultez les discussions suivantes du forum WebRankInfo :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.