Vous êtes ici : Dossiers référencement > Référencement Yahoo

Membre WebRankInfo ?

S'inscrire Aide

Yahoo déclare-t-il la guerre aux référenceurs ?

Par , jeudi 26 janvier 2006

Dans une interview parue dans Le Monde, Olivier Parriche (directeur de Yahoo! Search France) entend s'attaquer aux professionnels de l'indexation qui qui utilisent les règles automatiques de référencement pour intégrer des pages de sites marchands en tête de liste. Que faut-il vraiment comprendre ?

Yahoo! souhaite utiliser les internautes pour améliorer son algorithme de pertinence, indique-t-il dans l'article :

Yahoo! va évoluer dans les mois et les années qui viennent. Nous nous dirigeons vers le "social-search". Nous allons utiliser les comportements, les commentaires, les choix des internautes et les communautés dans lesquelles ils évoluent pour perfectionner notre moteur.

Il ajoute :

La prochaine génération de moteurs de recherche ne sera pas une solution 100 % technologique avec seulement des programmes et des algorithmes. Elle s'appuiera également sur les internautes.

Il est évident que Yahoo a démontré dans les derniers mois son attachement à la mouvance du web 2.0 et notamment son intérêt pour la recherche sociale (j'ignore comment bien traduire en français le social search). C'est un choix très différent de Google qui continue à miser sur des algorithmes toujours plus perfectionnés.

Qu'en pensez-vous ?

A propos de l'auteur : Olivier Duffez Olivier Duffez sur Google+ Olivier Duffez sur Twitter Olivier Duffez sur Facebook Olivier Duffez sur Pinterest Olivier Duffez sur LinkedIn

Consultant en référencement, Olivier Duffez a travaillé pour les plus grands sites (Doctissimo, FNAC, RueDuCommerce...). Il édite le site WebRankInfo qu'il a créé en 2002, devenu la + grande communauté francophone sur le référencement (270.000 membres, 1,4 million de posts). Il a également créé la société Ranking Metrics, leader des formations emarketing en France (SEO, AdWords, Analytics, réseaux sociaux).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Vous aimez WebRankInfo ? Suivez-nous !

Si vous souhaitez publier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation de WebRankInfo.

14 commentaires

  1. Netsys a dit le

    Faut pas s'attendre à voir participer les Internautes, surtout dans les secteurs ou les résultats sont spamés, c'est à dire dans la vente, les sites professionnels... Déjà qu'ils n'ont pas le temps de passer plus de quelques secondes par page alors en plus vouloir qu'ils commentent la pertinence des résultats c'est loin d'être gangé.
    S'ils ne sont pas contents des résultats ils vont voir ailleurs. Par contre les concurrents vont s'en donner à coeur joie.

  2. Tourisme Maroc a dit le

    Salut
    C'est une bonne idée. Déja je trouvais les resulats de Yahoo plus pertinant que Google et Msn, peut-etre ils le seront plus après.

    Merci

  3. Pipologue a dit le

    Yahoo et le social search

    Olivier Duffez sur Webrankinfo s'interroge sur les evolutions possibles du moteur de recherche de Yahoo, suite ?ne interview d'Olivier Parriche publiee dans Le Monde. Yahoo declare vouloir integrer dans le calcul des resultats l'avis des...

  4. Romuald a dit le

    A chacun son moteur, Google à la recherche de la perfection informatique, Yahoo! à la recherche de la perfection sociale (communautaire) et MSN.. ?

  5. ToF a dit le

    Je pense que c'est une bone idée d'utiliser une technologie complètement differente. Cela peut fournir une alternative réelle à Google.

  6. Loobot a dit le

    Une techno automatique se contourne forcément un jour avec une contre techno tout aussi automatique, l'histoire l'a montré.

    Je vois donc plus cette annonce comme un juste retour aux sources : c'est aux utilisateurs de décider de la qualité d'un site. Imaginez que notre président de la République soit élu par des algorithmes sur la base de l'analyse de ses discours, n'importe quel bidouilleur PHP se lancerait dans la course à l'Elysée.

    Un peu comme aujourd'hui avec Google : celui qui est bien référencé n'est pas celui qui a un site intéressant mais celui qui sait comment récupérer des backlinks. Différence notable. Il est temps de débarasser le net de cette hypocrisie.

  7. Yazerty a dit le

    La divergence de routes prises par Yahoo et Google et intéressante et réanime les comparaisons entre les moteurs de recherche et améliorera sans doute aussi leur qualité... Bref du bon quoi qu'il arrive :-).

  8. Blman a dit le

    Belle vision du futur mais je crains que les référenceurs pro trouveront toujours les moyens pour fausser les résultats des moteurs.

  9. cs76 a dit le

    C'est certainement une voie d'avenir. A suivre.
    Comme traduction de "social search", "recherche collaborative" me semble bien.

  10. ograweb a dit le

    Déja si les moteur de recherche pouvait faire apparaitre un lien "je ne veux plus de ce site" a coté des resultat. il pourrai ensuite se faire une opinion sur la qualité des sites (par exemple se rendre compte que plus personne ne veut de resultat du type (URL supprimée par WRI), ou tout autre comparateur de prix abusif ou alors des sites X deguisés) avec pourquoi pas un boutton supplementaire pour voir apparaitre tous les resultat 'banni'

  11. Joris a dit le

    "social search" peut être traduit par "recherche communautaire" ou encore de manière plus exacte "recherche de (ou "en") reseau". En tout cas le Social est a mon avis franchement abusif... genre la nouvelle mode inventée par un groupe d'ingénieux marketeux.

  12. Edmond a dit le

    Ben moi, je traduit "social search" par "recherche avec l'Intelligence et l'intégrité humaine" comparativement au système google qui se base de plus en plus sur le type "Brutalité commerciale".
    Google reste certe incontournable, le commercial, je m'en sert très souvent, mais c'est place aux plus gros, toujours les mêmes.
    Les petits commeraçnts trouvent mal leur place sur google.
    Malheureusement, mes recherches techniques et en dehors du commercial deviennent de plus en plus longues et difficiles.
    Quant aux recherches dans le domaine médical, la corporation médicale française a réussit à quasiment tout nettoyer du Net. Il n'y reste plus qu'une vulgarisation sans subsance.

  13. Ju a dit le

    Je ne suis pas d'accord avec le fait que Google s'oriente vers le tout automatisé.
    Avez vous vu cette annonce : http://www.google.ie/intl/en/job... ? Ils ont clairement besoin de personnes pour valider les résultats de recherche.

  14. babare a dit le

    Bravo à Yahoo pour cette prise de position qui ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de la search et sur le contenu du futur internet.

    Nous le savons tous, Google est le moteur de recherche le plus populaire, mais également le plus stupide. La réelle supériorité de Google provient d’un passé récent qui reposait sur un monde parfait : algorithme secret, pages et hiérarchies saines et pas de référenceurs. Ce monde parfait de Google n’existe plus !

    Nous sommes lentement passé du « génial Google » au « stupide Google ».
    Et oui, les entrailles de Google sont de mieux en mieux connues et on s’amuse bien avec !
    « Tromper » Google est un jeu d’enfant, mais aussi pour beaucoup, un métier. Il suffit d’un bon PageRank (5,6), une bonne densité et n’importe quoi autour pour positionner n’importe quoi dans le Top 20. Pour les plus joueurs, il y a le Google bombing, c’est sympa et pas compliqué.
    Trop tard pour Google, le ver est dans le fruit… L’algorithme de Google s’effondre. Google Bombing, ferme de liens, techniques de spamdexing… Pire, Google s’auto-indexe de plus en plus : beaucoup ont compris que pour vendre facilement et sans contenu des ad-senses, il suffisait de créer des fausses pages (ad-senses oblige) à partir des propres résultats de recherche. L’indexe s’auto pourrit…
    Heureusement que le saint DMOZ est là pour sauver les « stupidités » de l’algorithme de Google. Et là, on en revient toujours au même point : le jugement humain est incontournable. Et oui, Google est incapable de s’adapter et d’indexer les sites en Flash, AJAX !!!!

    Méditez aussi sur l’intérêt pour Google de délivrer de très bons résultats… Pour vendre ses ad-words, Google n’a-t-il pas intérêt à maintenir des résultats naturels très médiocres ?

    On comprend mieux pourquoi Google freine des 4 fers pour combattre le spamdexing et embauche pour faire le ménage dans le chaos général ! On comprend également mieux pourquoi Yahoo (qui ne repose pas que sur ce modèle économique) cherche à améliorer réellement son index et fait un retour sur le modèle humain. 1ère audience mondiale d’internet, Yahoo est en effet, peut être le mieux placé.

Postez un commentaire !

Les champs marqués du signe * sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée.

En postant un commentaire, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo.

Cherchez dans tous les dossiers

Cherchez par mots-clés dans ~2000 articles :

Catégories des dossiers

Consultez les dossiers par thématiques :

Formation référencement et webmarketing

Venez chez Ranking Metrics vous former au référencement, à Google AdWords et Analytics ainsi qu'aux réseaux sociaux ! Plus de 4000 entreprises sont déjà venues (Dossier possible OPCA, DIF...).

Préparés et animés par Olivier Duffez (WebRankInfo) et Fabien Faceries (AgentWebRanking), 2 professionnels reconnus dans le domaine, nos modules sur le référencement naturel sont très complets tout en laissant une grande place à l'interactivité pour répondre à toutes les questions des participants.

Pour connaître le plan détaillé de chaque module, le prix, les dates et les lieux, consultez le site de Ranking Metrics (organisme de formation).

Hébergement web

Hébergement web mutualisé et dédié

Pour un bon référencement, il faut un bon hébergeur. Testez Sivit by Nerim, l'hébergeur choisi par Olivier Duffez pour son site WebRankInfo.

A partir de 3€ HT/mois.