Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

L’algo Payday Loan sort cette semaine en version 3.0

Bien que la version 2.0 ne date que de 2 semaines, Matt Cutts a annoncé que la version 3.0 allait sortir cette semaine. Cet algo cherche à améliorer la qualité des résultats spécialement sur certaines requêtes ou le spam est important (crédits, casino, sexe, contrefaçon, etc.).

Même si on pensait que déjà la version 2.0 de l’algo Payday Loan visait certaines requêtes précises, apparemment ce n’était pas le cas. Selon Matt Cutts, la v2 visait certains sites (ou types de sites ?) tandis que la v3 visera certaines requêtes.

Selon Matt Cutts, la v3 inclut des nouveaux critères.

Source : SearchEngineLand

Pour ceux que ça intéresse, j’ai trouvé la traduction de « payday loan » qui signifie « une avance de fonds à court terme accordée par une société de crédit ». 

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.

4 commentaires

Cap1

« Payday loan » est l’équivalent de « avance sur salaire »

Répondre
Olivier Duffez

@Cap1 : en effet c’est la 1ère traduction, mais en réalité il ne s’agit pas d’une avance de salaire offerte par l’employeur il me semble

Répondre
Cap1

@OD : En effet, « libéralisme » oblige, cette avance sur salaire n’est pas effectuée par l’employeur mais par un établissement de crédit, moyennant de juteux intérêts. Le principe reste le même, seuls le prêteur et ses conditions changent.

Répondre
Olivier Duffez

@Cap1 : merci de la confirmation

Répondre