Portrait Olivier Duffez

Olivier Duffez

Créateur de WebRankInfo,
consultant en référencement

Google rachète Channel Intelligence pour renforcer Google Shopping

Le groupe ICG a annoncé la conclusion d’un accord pour vendre à Google sa division Channel Intelligence pour 125M$ en cash, un ensemble de solutions marketing dédiées aux sites ecommerce.

Channel IntelligenceChannel Intelligence propose des outils et services marketing aidant les sites marchands à augmenter leur visibilité et donc leurs ventes. Travaillant depuis de nombreuses années avec Google et notamment son comparateur de prix, Channel Intelligence sera certainement intégré dans Google Shopping.

Comme on le voit en analysant les dernières acquisitions de Google, le marketing pour le e-commerce est un axe stratégique du géant d’Internet. Il faut dire qu’il subit une très forte concurrence avec Amazon particulièrement. On se rappelle de l’acquisition de la startup BufferBox proposant des points relais pour les colis achetés en ligne.

Google Shopping

Google Shopping est un axe prioritaire de développement chez Google…

D’après moi, 2013 va être l’année de Google Shopping. La semaine dernière j’évoquais l’arrivée de Google Shopping for Suppliers (B2B). Attendez-vous à en entendre parler de plus en plus, et surtout à le voir de plus en plus dans les pages de résultats Google.

Et si Google proposait aux entreprises un outil complet pour mettre en vente leurs produits sur Internet ? Du genre un CMS de boutique en ligne optimisée pour le SEO (tant qu’à faire), hébergé chez Google, automatiquement intégré à AdWords et Shopping, avec un système de paiement en ligne assuré par Wallet… et une présence boostée dans Google ou Google+ ?

source : ICG

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez pour voter !

12 commentaires

Janolapin

Au moins, les choses deviennent de plus en plus claires sur les intentions de Google!

Ils ont toujours affirmé vouloir supprimer les intermédiaires entre les ressources sur le net et les internautes (quitte à se subsituer aux sites eux-mêmes, qu’ils soient d’info ou e-marchands)

PS: bravo pour la rapidité Olivier ;-)

Répondre
Winsiders

Attaquer en frontal l’ e-commerce avec un CMS en guise d’appât serait sans doute encore un moyen supplémentaire de grandir… c’est sûr que pour le coup même si des solutions comme Prestashop intègrent des modules vers Google Shopping, nul doute qu’avec leur propre CMS e-commerce ils feraient plus que de l’incitation à utiliser adwords et consort… et quoi de mieux qu’un CMS instampillé Google pour collecter de la donnée (leur jeu préféré) produit et en faire ce que bon leur semble…

Je suis surpris de ne pas encore boire d’eau minérale Google…

Répondre
fred

Les perspectives de revenu sont juste GIGANTESQUES, grosso modo le ecommerce en Europe et Amérique du nord c’est 500 milliard d’euro par an

Si en échange de l’hébergement de cette éventuelle solution de CMS que tu descris ils prennent juste 1% de com sur les transactions via leur wallet, c’est 5 milliard/an!!!

Google va faire très mal cette année encore ça c’est clair!

Répondre
Rio

Une solution comme celle imaginée ici pourrait ouvrir les portes à de plus petits commerces sur le net. Cette solution réellement « tout-en-un » pourrait modifier le paysage du e-commerce.

Répondre
Regulator

S’ils se lancent dans un CMS je n’ose même pas imaginer le nombre d’emplois qui vont être détruits dans le secteur. Il faudrait vraiment que les autorités se penchent davantage sur la position dominante de Google sur le web…mais bon on peut toujours rêver.

Répondre
muchos

Ce serait un coup de maître pour Google. Bien vu de la part de WRI!

@Regulator: Quels risques pour les emplois? Quels secteurs?

Répondre
Jules

C’est vrai que pour le moment Google Shopping est dur à comprendre et à dompter, en particulier pour les PME que Google a souvent visé (Adwords, Analytics, …). Je pense qu’avant de proposer une plateforme concurrente à Magento ou PrestaShop, Google devrait d’abord simplifier l’interface d’ajout des produits.
En plus, les retours ne sont pas toujours mirifiques, surtout en France où Google Shopping reste peu utilisé par les consommateurs finaux.

Répondre
maloc

ils devraient surtout s’améliorer sur le contenu et le service qu’ils donnent à l’utilisateur. Je trouve les résultats désastreux quand on a la chance qu’il trouve le produit (si on sort un poil du grand public, GG shopping ne trouve jamais le moindre produit). Bref pour le moment, je préfère de loin les vrais comparateurs de prix.

Répondre
Raucaz

C’est évident et bravo d’appuyer là où ça fait mal: GG en tant que big brother mondial n’a pas comme challenger un vulgaire Apple ou Microsoft juste cantonnés au hightech, mais bien Amazon en ligne de mire.
GG futur premier commerçant mondial distribuera ses biscuits et tools gratos au grand dam de Walmart ou Carrefour et surtout de Bezos, l’unique challenger de la génération numérique.
Merci Olivier.

Répondre
Aymeric

Je pense qu’avec ta supposition, tu n’es pas loin de la vérité. On voit mois après mois de plus en plus où Google veut en venir, donc à un moment leur stratégie à ce niveau deviendra totale…et tant pis pour les autres.

Répondre

Laisser un commentaire

Remarques :

  • Si vous souhaitez poser une question ou détailler un problème technique, il ne faut pas utiliser le formulaire ci-dessous qui est réservé aux avis. Posez votre question directement dans le forum Gmail de WebRankInfo. L'inscription est gratuite et immédiate.

  • En postant un avis, vous acceptez les CGU du site WebRankInfo. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Si vous indiquez votre adresse email, vous serez informé dès que votre avis aura été validé (ou refusé...) ; votre adresse ne sera pas utilisée pour vous envoyer des mailings et ne sera pas revendue ou cédée à des tiers.